Les conseils de 60 Millions de consommateurs pour bien choisir sa galette

L’association a comparé la composition de sept galettes à la frangipane vendues en grandes surfaces et nous aide à décrypter les étiquettes pour faire le bon choix et fêter les Rois comme il se doit.

Restez informée

La tentation est grande de succomber au rayon des galettes des rois industrielles, des produits de qualité moyenne, certes, mais à tout petit prix (chez Lidl ou Aldi, la galette de 400g est à 2,19 €).

Si le mieux reste évidemment de faire sa galette soi-même ou encore de l’acheter à la boulangerie (voire au moins au rayon boulangerie d’une grande surface), il existe quelques bons réflexes à connaître pour éviter le pire en terme de composition. On fait le point, à l’occasion de l’Épiphanie, ce jeudi 6 janvier 2022.

Zoomez sur le taux d’amande

Une galette à la frangipane sans crème d’amandes, c’est presque possible à en croire certains industriels, qui affichent un taux de poudre d’amande de… 0,14 à 2,3 % ! Les bons élèves (comme Aldi, Lidl, Monoprix ou encore Picard) ont un taux supérieur à 5 % (qu’on retrouve d’ailleurs dans les galettes de boulangerie) : scrutez donc les étiquettes !

Un arôme naturel sur l’étiquette ? Pas forcément mauvais signe

Pour donner ce goût d’amande à la galette, tous les industriels se tournent donc vers un arôme, qui coûte évidemment moins cher que la fameuse poudre. Si les bons élèves affichent clairement la présence d’un arôme d’amande naturel, certains ne précisent pas la nature de cet arôme… qui doit donc être artificiel. Méfiez-vous en rayon ! D’autant que ce dernier donnerait un goût d’amande si prononcé qu’il en serait presque écœurant, à en croire nos confrères de 60 Millions de consommateurs.

Des graisses végétales à la place du beurre

Le beurre coûte cher… Alors, les industriels le remplacent en partie par des graisses végétales (palme, tournesol…). Pour manger une galette pur beurre, passez votre chemin, il faut vous rendre au rayon boulangerie.

Une liste d’ingrédients à rallonge, méfiance !

Généralement, plus la liste des ingrédients est longue, plus il y a d’additifs. Au rayon des galettes industrielles, l’étiquette se compose vite d’une dizaine de produits (amandes, eau, sucre, sel, farine…). Mais si elle en affiche plus d’une vingtaine, comme c’est le cas de la galette des rois fabriquée par la biscuiterie Yannick, qui obtient la « palme de la pire composition » dans le test de l’association de consommateurs, méfiance !

Pour connaître le détail de ce test, rendez-vous sur www.60millions-mag.com

A lire aussi :

⋙ La galette des rois préférée des Français : la recette express

⋙ Galette des rois : comment bien la servir pour mieux en profiter ?

⋙ Arnaque dans les rayons : 5 produits de Noël dont il faut se méfier

Source: Lire L’Article Complet