L'histoire du look culte d’Olivia Newton-John dans “Grease” | Vogue Paris

Clope au bec et lèvres écarlates, Olivia Newton-John électrise John Travolta dans la mythique comédie musicale des années 80. Retour sur le look le plus scandaleusement rock’n’roll du cinéma.

Preuve que le phénomène Grease n’est pas prêt de s’éteindre, 40 ans après la sortie de la comédie musicale la plus populaire de tous les temps, les rythmes de Summer Nights et Greased Lightening continuent de faire vibrer le monde entier. Les décors fifties, la cire pour cheveux, la veste rose des Pink Ladies et surtout, la mythique scène finale où Sandy – interprétée par Olivia Newton-John – se transforme en femme fatale pour gagner le cœur de Danny Zuko. C’est en passant de jeune fille bien rangée en jupe midi et cardigan pastel à déesse en pantalon moulant que Sandy fait perdre le contrôle au rebelle à la banane gominée. Boucles XXL, rouge à lèvres carmin et mules à talon aux pieds… Vogue dévoile les secrets d’un look mythique entré dans la légende.

Une tenue authentique

Une veste en cuir, un top aux épaules dénudées, un pantalon noir lamé… une tenue qui semble simple mais qui marque les esprits car elle métamorphose la timide Sandy en femme fatale. Sur le rythme endiablé de You’re The One That I Want, Olivia Newton-John virevolte, se déhanche et électrise d’un regard un John Travolta littéralement à ses pieds. Pour mettre en lumière l’évolution du personnage, le costumier Albert Wolsky a voulu créer une contraste chromatique saisissant : alors que Sandy est vêtue de pastel tout au long du film, en adoptant le style de son petit copain, elle se démarque du reste de la foule. Dans l’univers extrêmement coloré de la fête foraine dans laquelle le couple se retrouve, on a d’yeux que pour les deux silhouettes sombres qui s’entrelacent et se séduisent à tour de rôle. Mais si John Travolta a pu profiter de quelques astuces pour danser à son aise dans tous ses costumes, ça n’a pas été le cas pour Olivia Newton-John. Au contraire, l’actrice qui attendait avec impatience d’enfiler le fameux look « Bad Sandy » était loin d’imaginer être aussi oppressée dans son pantalon que dans un corset. Le bas taille haute lamé qui souligne sa taille de guêpe était si serré qu’elle pouvait à peine se mouvoir. Authenticité oblige, le pantalon était déjà vintage lors du tournage en 1978. Pendant le processus de création des costumes, Albert Wolsky avait jeté son dévolu sur une pièce en peau de requin datant des années 1950. L’unique pantalon disponible était alors vieux de presque 30 ans et devait être traité avec la plus grande attention. Olivia Newton-John s’est confiée récemment sur les difficultés rencontrées lors du tournage de cette scène qui a duré une semaine : « Lorsque j’ai essayé ce pantalon pour la première fois, la fermeture à glissière était cassée et Albert ne voulait pas la déchirer en essayant d’en mettre une nouvelle ou de retirer l’ancienne. Au lieu de cela, il cousait le pantalon sur moi chaque matin. »

Grease

© Collection Christophel © Paramount Pictures / Robert Stigwood Organization

Grease

© PARAMOUNT PICTURES / Photo12 via AFP

Grease

© PARAMOUNT PICTURES / Photo12 via AFP

Une enchère exceptionnelle

En 2019, la maison Julien’s Auctions organise une vente aux enchères spéciale Grease à la demande de l’actrice. Poster signé des co-stars, script original… en tout, ce sont 500 objets du film de Randal Kleiser qui ont été mis à la vente. Une grande partie des bénéfices ont été reversés au Olivia Newton-John Cancer Research Institute, un institut créé par la comédienne elle-même alors qu’elle se bat contre le cancer du sein depuis 1992. Parmi les objets mis aux enchères, l’interprète de Sandy s’est séparée de la veste et du pantalon de la mythique scène finale de Grease. Total de la vente des deux pièces : 405 700 dollars, soit environ 360 000 euros. Mais Olivia Newton-John n’est pas restée loin de son blouson en cuir très longtemps. L’acheteur qui avait obtenu la veste pour 243 200 $ lui a rendu un mois plus tard. L’homme qui avait souhaité resté anonyme s’est entretenu avec l’actrice lors d’un rendez-vous arrangé par Julien’s Auctions : « Cette veste appartient à vous et à l'âme collective de ceux qui vous aiment, ceux pour qui vous êtes la bande originale de leur vie. Elle ne devrait pas rester dans le placard d'un milliardaire pour qu’il puisse s’en vanter dans les country clubs ». Une bonne action qui a ému l’actrice aux larmes.

https://youtube.com/watch?v=itRFjzQICJU%3Fembed_config%3D%257B%2522adsConfig%2522%253A%257B%2522adTagParameters%2522%253A%257B%2522iu%2522%253A%2522%252F5574%252Ffr-vogue-cp%252Fculture%252Fcinema%252Farticle%252FYoutube-PFP%2522%252C%2522cust_params%2522%253A%2522cms%253Dcopilot%2526site-name%253DVogue%2526market-name%253Dfrance%2526page-url%253Dhttps%253A%252F%252Fwww.vogue.fr%252Fculture%252Farticle%252Ftenue-en-cuir-culte-olivia-newton-john-sandy-grease%2526page-template%253Darticle%2526article-id%253D5f20242d6ec572967176b91b%2526gallery-embeds%253Dno%2526content-type%253Dstandard%2526article-tag%253DActualit%25C3%25A9s%252Cmode%2526experience%253Dcompass%2526category%253Dculture%2526subcategory%253Dcinema%2526video-embeds%253Dyes%2526ceros-embed%253Dno%2526platform%253Dweb%2526feature-flags%253Da2a-true%252CageGate-false%252CampNativeAds-false%252CarticleEmbedExternalLinks-false%252CarticleEmbedInlineArticles-true%252CarticleEmbedInlineGalleries-false%252CarticlePopInTag-false%252CatjsonArticleBody-false%252CcategorySubNavigation-false%252Cdinosaur-false%252CdisplayMoreArticles-false%252CdynamicAffiliateDisclaimer-false%252CdynamicAffiliateDisclaimerTop-true%252CfastAdsV6-false%252CgalleryStickyBottomAd-false%252CglobalAnalytics-false%252CgwaArticle-false%252CimageOverlay-false%252CjsonToObject-false%252CnativeShareLargeButtonOnTopper-true%252Cnewsletter-false%252ColdBrowserWarning-false%252ComitCanonicalsFromPaginatedTags-false%252CrecommendChangePopInTag-false%252CrefreshAds-false%252CregistrationWall-false%252CrelatedContentRecommendations-true%252CseoMetaRobots-true%252CslimNavigation-true%252CstickyBottomArticleAd-true%252CstickyBottomHomepageAd-false%252CstickyBottomTopicAd-false%252CstickyHeader-false%252CteadsNativeFallback-false%252CtopicNativeSlice-false%252CuserAccountNav-false%252CvogueHopeLogo-false%252CvoguePrideLogo-false%252CyieldToAds-false%252ConeTrust-true%252Csentry-true%252CshowAdsInGalleryBody-false%252CalwaysOnControlFlag-false%252CarticlePopInTag2-false%252CcerosRecommendations-true%252CtestMultivariant-A%2526kvid%253DitRFjzQICJU%2526video-embed-index%253D1%2522%257D%252C%2522nonPersonalizedAd%2522%253Afalse%257D%257D

Retrouvez aussi sur Vogue.fr :
Pourquoi Grease est culte ?
John Travolta en 15 gifs irrésistibles

Source: Lire L’Article Complet