Lorie Pester (Nina) : ces drames personnels qui font écho à son personnage

Guest dans la série Nina, mercredi 2 juin à 21 h 05 sur France 2, Lorie Pester incarne une héroïne à la fois lumineuse et bouleversante. Confidences.

Vous jouez dans Nina, série qui porte le même nom que votre fille. Est-ce ce clin d’œil qui vous a poussé à accepter ce rôle ?

Lorie Pester : Pas du tout, non. Lorsque j’ai tourné dans cette série, Nina n’était pas encore là, ni dans mon ventre. (Rires.) Même si on y pensait… On a choisi le prénom à la maternité. C’est à ce moment-là qu’on m’a fait la réflexion de cette similitude. Étonnamment, je n’avais pas du tout fait le rapprochement avant. Il n’y a donc pas de clin d’œil, mais définitivement, c’est un bon prénom et un bon nom de série, je trouve. (Rires.)

Vous incarnez une femme qui a eu un cancer du sein. Cela a dû avoir un écho particulier en vous…

Oui, parce que ma mère a eu un cancer du sein. C’est le cas également de plusieurs femmes qui sont très importantes pour moi dans ma vie et qui m’entourent. Donc c’était important, et c’est pour cela aussi que j’ai accepté ce rôle. Je me suis inspirée de toutes ces femmes que j’ai connues. Il y avait beaucoup d’émotions à jouer, même si ce personnage est également très solaire et lumineux. On peut néanmoins se demander si ce n’est pas justement une carapace par rapport à tout ce qu’elle a vécu.

Dans quelques jours, ce sera la fête des Mères. Comment vivez-vous l’approche de cette journée si symbolique ?

Je pense que je vais être émue parce que ce sera ma première fête des Mères. On la célébrera en famille, avec mon chéri et mon bébé. J’ai hâte ! J’espère avoir un beau cadeau. Je dis cela parce que mon chéri est en train de passer à côté de moi. (Rires.) Après, dans les années à venir, je m’attends aux colliers de pâtes et aux peintures avec les doigts. Je sens que je vais faire comme ma mère qui a gardé toutes mes horreurs. (Rires).

Source: Lire L’Article Complet