Madonna : ses meilleures chansons

Si sa figure est devenue iconique, c’est bien parce que Madonna a su s’illustrer en tant qu’artiste par son style, mais également par ses prises de position tranchées. Ouvertement contre la guerre en Irak, pour l’avortement, les droits des femmes et LGBT+, contre le racisme, la Madone est une icône progressiste. Tout au long de sa carrière, elle a notamment invité les femmes à prendre possession de leur corps et de leur sexualité.

À chaque décennie ses combats, et son évolution musicale : le principal talent de la chanteuse, c’est bien de savoir se réinventer. Inarrêtable, Madonna s’était produite plusieurs soirs au Grand Rex, à Paris, pour son Madame X Tour, début 2020.

Madonna dans les années 80

Holiday – 1983

Holiday est déjà son troisième single, et il deviendra mythique. Le producteur John Benitez lui propose cette chanson, alors que Madonna recherche un tube pour son premier album éponyme. Ultra rythmé, il reçoit de bonnes critiques et la propulse en petite star montante, avec Borderline et Lucky Star. 

Like a Virgin – 1984

L’album dans lequel figure Like a Virgin permet de faire connaître Madonna dans le monde entier. Avec ce tube sulfureux, l’Américaine atteint le top des classements musicaux, comme pour beaucoup d’autres singles. 

 

La isla bonita – 1986

Cette année encore, avec la sortie d’un nouvel album, True Blue, elle enchaîne les tubes internationaux. À travers cet album, Madonna s’affirmera plus et suscitera la polémique, notamment avec les clips de Papa Don’t Preach, qui évoque l’avortement, et Open your heart, où elle se présente en strip-teaseuse. 

Like a prayer – 1989

Après Like a Virgin, voici Like a Prayer. Entre les deux, cinq ans sont passés. Cette nouvelle période marque une rupture entre ses précédentes chansons et celles de son nouvel album.

Dotée d’une plus grande expérience, Madonna s’implique davantage, et profite de ses textes pour s’exprimer. Le scandale devient coutumier : cette fois, avec la communauté catholique juge son clip inapproprié. Il sera même interdit en Italie.

Madonna dans les années 90 

Vogue – 1990

Il s’agit de son trentième single, et de son troisième plus grand hit. Le titre s’inspire de la danse du même nom (le voguing) qui se distingue par des poses hautement stylisées, artistiques et rigides, comme le dévoile son clip.

Cette danse est pratiquée dans les clubs gay à Harlem depuis les années 30. Dans cette chanson, Madonna cite quelques figures emblématiques de l’époque (Greta Garbo, Fred Astaire, Grace Kelly, Lauren Bacall, James Dean, Marylin Monroe).

Don’t cry for me Argentina – 1996

Madonna reprend la chanson dans le cadre du film Evita (adaptation de la comédie musicale du même nom), où elle incarne l’épouse du président Juan Perón en Argentine. Ce rôle lui vaudra un Golden Globe, mais le film n’aura pas le succès escompté. 

Frozen – 1998

Nouveau tournant dans sa carrière : la Madone, qui avait assagi son style, revient dans une tendance gothique avec de longs cheveux noirs. Pour ce nouvel album qui comprend le titre Frozen, la star se serait inspirée de ses sentiments et questionnements philosophiques ayant suivi la naissance de sa fille, Lourdes.

On la voit différente, avec des sons plus doux dirigés vers la pop et l’électro. Un nouvel univers se crée.

Madonna dans les années 2000, jusqu’à aujourd’hui 

Music – 2000

Après avoir donné naissance à son deuxième enfant, Rocco, Madonna poursuit sa quête de l’électro avec l’album Music. Elle connaît encore un succès fulgurent, et le single Music est son douzième titre qui accède à la première place des tops musicaux aux États-Unis. 

American Life – 2003

Pour ce disque, Madonna revient avec une âme de guerrière. American Life révèle son opposition à la guerre en Irak et à la politique de George W. Bush. Dans le clip, la chanteuse apparaît en révolutionnaire devant un drapeau américain déstructuré. Les pro-Bush appelleront au boycott. Le retour de bâton est tel que Madonna finit par remplacer le clip original par une version plus soft. 

Hung up – 2005

Madonna passe de l’électro au disco revisité. Le titre Hung Up contient un sample de la célèbre chanson d’ABBA, Gimme, Gimme, Gimme ! (A man after midnight). La chanteuse aurait personnellement demandé l’autorisation au groupe suédois. 

Medellín – 2019

Dans son dernier album, Madame X, la Madone s’ouvre aux sonorités latino et trap. Elle y chante en anglais, en espagnol et même en portugais. Dans la chanson Medellin, elle s’offre un duo avec le chanteur de reggaeton colombien Maluma. L’introduction de son clip chaud et sensuel sonne comme un avertissement, la chanteuse de 60 ans prévient : “Je ne serai jamais ce que la société veut que je sois”.

Quand j’ai commencé ma carrière j’étais naïve, dans le sens où je me fichais de ce que les gens pensaient

Dans une interview donnée à MTV en avril 2019, elle explique les arcanes de ce projet : “Quand j’ai commencé ma carrière, j’étais naïve, dans le sens où je me fichais de ce que les gens pensaient ou allaient dire. Et c’était une bonne chose, car quand vous êtes naïve, vous êtes pure et libre d’expression. J’ai voulu revenir à cet état d’esprit, quand je faisais ma musique comme je le sentais, sans écouter les recommandations ou suggestions autour de moi. Et Madame X est le nom qu’on m’a donné quand j’avais 19 ans, la vie est une boucle.”

  • Britney Spears, une popstar en quête d’indépendance
  • 17 choses à savoir sur Madonna

Source: Lire L’Article Complet