Massothérapie : bienfaits, contre-indications… Tout savoir sur ces techniques de massage

Soulager des douleurs, harmoniser le corps et le mental, activer la circulation sanguine, améliorer la souplesse articulaire et musculaire… La massothérapie offre de nombreux bienfaits aussi bien pour le corps que pour l’esprit. Zoom sur ces techniques de massage.

Restez informée

Quels sont les bienfaits de la massothérapie ? Quelles sont les différentes techniques qui existent ? En quoi consiste une séance de massothérapie ? La massothérapie est-elle remboursée ? Pascal Bonnerue, massothérapeute, répond à toutes les questions que l’on peut se poser sur les massages.

Qu’est-ce que la massothérapie ?

La massothérapie est une pratique qui vise à soulager des maux par le massage.

Ce type de soin peut aussi bien aider à soulager des douleurs qu’à harmoniser le corps, le mental et les émotions.

On distingue plusieurs types de massothérapie :

La massothérapie pratiquée par un kinésithérapeute ou un médecin du sport

Le praticien va manipuler la partie douloureuse pour la remettre dans son fonctionnement mécanique « normal ». Il peut agir d’abord si nécessaire sur les articulations puis utiliser le massage pour assouplir et soulager les muscles impliqués dans le problème. Certains kinésithérapeutes peuvent pratiquer un massage de la cage thoracique dans le but de créer un désencombrement bronchique, pour des bébés, de jeunes enfants ou des personnes atteintes de mucoviscidose par exemple.

La massothérapie pratiquée par des ostéopathes

Les ostéopathes vont manipuler le corps pour qu’il retrouve son équilibre musculo-squelettique puis, comme les kinésithérapeutes, vont masser pour soulager, voire agir plus profondément sur les viscères lorsque le problème est lié à un organe interne.

À noter que concernant le bien-être psycho-physique, plusieurs techniques de massothérapie existent sans être encore reconnues en France comme faisant partie de soins médicaux, comme l’indique Pascal Bonnerue.

Bon à savoir : il n’y a pas de diplôme médical pour la pratique de la massothérapie. Toutefois, les formations, l’expérience et la transmission des différentes techniques peuvent représenter des années d’investissement et de pratique. Le bouche à oreille est le meilleur moyen pour trouver un praticien.

« De manière générale, une bonne connaissance de la physiologie est indispensable pour pratiquer. Il est aussi de la responsabilité d’un bon massothérapeute de ré-orienter un patient sur ce qui lui sera réellement profitable si cela sort de son champ de compétence, soit un kinésithérapeute, soit un ostéopathe, soit un médecin. », précise le praticien.

Techniques de massothérapie

Physique, psychocorporel, énergétique… En massothérapie, il existe différents types de soins :

  • Le soin purement physique par le massage. Il s’agit de massages classiques mais pratiqués dans un but de soulagement de douleurs physiques, d’assouplissement. Ces soins visent à retrouver la motricité ou la sensibilité dans une partie du corps.
  • Le soin psychocorporel. Il va permettre de reprendre contact avec son corps, et de retrouver sa capacité à communiquer avec son environnement et les autres et à développer son affectivité. L’haptonomie par exemple, qui désigne des techniques de caresses et de contacts avec bébé pendant la grossesse, entre dans ces pratiques dites « psychocorporelles ».
  • Le soin énergétique. Il permet une harmonisation complète corps-émotions-esprit. Avec ce soin, on agit autant sur le physique que sur le mental, par exemple en utilisant des techniques que l’on retrouve en médecine ayurvédique ou en médecine traditionnelle chinoise.

« Tout le monde peut aller voir un massothérapeute, que ce soit pour venir à bout de douleurs ou d’un mal-être, ou par hygiène de vie. En fonction du problème (purement physique, émotionnel ou mental), on s’orientera vers l’une ou l’autre des catégories de massothérapie. », explique Pascal Bonnerue.

Au niveau énergétique, on agira davantage sur les problèmes d’origine psychologique, même s’ils se manifestent par des douleurs physiques, des blocages affectifs, des dépressions, des pertes d’appétit ou une baisse de libido.

Bon à savoir : si un soin en massothérapie ne remplace en aucun cas une consultation médicale lorsque cela est nécessaire, toutes ces pratiques peuvent être un excellent complément aux thérapies classiques, sur avis médical.

Quels sont les bienfaits du massage ?

Selon le type de massothérapie, les bienfaits des séances seront d’ordre physique ou mental, ou des deux.

Les bienfaits de la massothérapie sont très divers :

  • Réduction du stress
  • Activation de la circulation sanguine
  • Amélioration de la qualité du sommeil
  • Soulagement des douleurs
  • Apaisement de blocages psychiques ou émotionnels
  • Amélioration de la souplesse articulaire et musculaire
  • Entretien de la motricité

Un massage classique permet déjà un bien-être immédiat, qui va durer un ou deux jours s’il est bien fait.

Une massothérapie offre un soulagement durable puisqu’il va soigner un déséquilibre. Chaque séance permettra donc de se sentir mieux physiquement ou mentalement.

« Dans le cas d’une massothérapie énergétique, ces bienfaits se ressentent sur le long terme et permettent une vraie transformation pour retrouver son état d’équilibre naturel. », explique le massothérapeute.

Massothérapie : contre-indications et effets secondaires

Il n’existe pas de contre-indication à la massothérapie. Toutefois, comme la personne est massée ou manipulée, les contre-indications sont les mêmes que pour n’importe quel massage.

Il faudra donc éviter de :

  • Consulter si l’on souffre d’une maladie transmissible, notamment par le contact.
  • En cas de varices importantes, s’assurer que le massothérapeute saura les gérer.
  • En cas d’allergies ou de prurit, prévenir le praticien pour qu’il choisisse une huile neutre s’il masse à l’huile.

« Si toutes ces précautions ont été prises, les effets secondaires vont dépendre du type de pratique. », explique Pascal Bonnerue.

Dans certains cas, un léger vertige, des fourmillements, peuvent être ressentis après la séance. « Ces effets disparaissent en quelques minutes et sont sans gravité. En énergétique, des effets tels que la sensation d’un décalage de la conscience disparaissent après la fin du massage. Par contre, il peut y avoir des différences dans la façon de percevoir et de communiquer qui peuvent durer, mais cela correspond toujours à une amélioration. », ajoute-t-il.

Massothérapie : comment se déroule une séance ?

Chaque praticien est différent. En général, il y a un échange en début de séance, pour connaître un peu mieux les problèmes qui ont motivé la prise de rendez-vous. Puis, le patient se déshabille (ou non, en fonction du type de massage pratiqué) et s’allonge. Une rapide palpation du corps va permettre de sentir la plupart des points de blocage. Éventuellement, d’autres questions seront posées et le massage peut commencer.

Une séance peut durer de 30 minutes à 2 heures, selon le type de pratique. En énergétique, une séance d’une heure et demie, est le minimum pour obtenir de bons résultats.

Remboursement de la massothérapie

Comme il ne s’agit pas d’une discipline médicale reconnue, la massothérapie n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie.

Bon à savoir : en cas de maladie, cette pratique doit être considérée comme une médecine complémentaire, et non alternative.

Merci à Pascal Bonnerue, massothérapeute, www.pascal-bonnerue.fr

Source: Lire L’Article Complet