Miley Cyrus et Dua Lipa sont mi-queer mi-vampire dans « Prisoner »

Après avoir mis la fièvre à Angèle dans Fever, Dua Lipa présente un nouveau duo explosif : Prisoner, avec
Miley Cyrus. Un morceau au clip queer et sanguinolent qui apparaîtra sur le prochain album de cette dernière, Plastic Hearts, le 27 novembre.

Dans le film, on peut voir les deux stars conduire un bus et faire du rock’n’roll, dans une esthétique très années 1980 et très sexuelle. Une langue pourléchant des lèvres apparaît détourée, tandis que le bus devient un lieu festif suggérant une orgie, où les deux femmes se lèchent et se touchent allégrement. Entre-temps elles ont déversé un pot de jus de cerise sur le corps, ce qui donne à leurs ébats un aspect un peu sanguinolent.

Le message semble être celui de femmes libres, pas craintives, qui n’ont même pas peur de bouffer une araignée (arachnophobes, bouchez-vous les yeux). Pourtant les paroles disent (encore une fois, un peu lassant) la dépendance à l’égard d’un être, homme ou femme, dont elles se sentent « prisonnières », et dont elles n’arrivent pas à se détacher, même si elles ont essayé « un million de fois ».

Le clip se termine sur une note moins ambiguë, avec cette phrase sublime de la drag-queen Divine : « Je suis une femme libre maintenant, et ma vie va seulement commencer. »

Source: Lire L’Article Complet