Myrrhe : quels sont ses bienfaits et comment en profiter ?

Cicatrisante, anti-inflammatoire, antiseptique… L’huile essentielle de myrrhe permet de soulager des douleurs articulaires, aider à la cicatrisation d’une plaie et offre un apaisement mental instantané. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette huile essentielle, pour l’utiliser en toute sécurité.

Restez informée

En application locale, en diffusion, ou en massage, l’huile essentielle de myrrhe possède de nombreux bienfaits pour le corps, mais également pour l’esprit. Zoom sur cette huile essentielle avec Alexia Jadot, Docteur en pharmacie.

C’est quoi la myrrhe ?

La myrrhe est une substance connue depuis toujours et considérée comme sacrée dans de nombreuses civilisations. Les Égyptiens par exemple, s’en servaient pour embaumer les morts.

L’huile essentielle de myrrhe possède deux propriétés intéressantes : elle va agir aussi bien sur l’équilibre du corps que sur l’équilibre de l’esprit.

La myrrhe est obtenue à partir de la sève de l’arbre à myrrhe aussi appelé arbre balsamier. La sève va être récoltée et séchée, pour récupérer une oléorésine qui contient des molécules aromatiques qui ont déjà des propriétés par elles-mêmes. On va ensuite distiller cette oléorésine pour recueillir les actifs les plus puissants.

L’odeur de la myrrhe

La myrrhe a une odeur particulière, très boisée, qui rappelle un peu celle de l’encens. On utilise d’ailleurs beaucoup la myrrhe en parfumerie, en note « profonde ».

« Comme l’odeur de cette huile essentielle est prononcée, soit on aime, soit on n’aime pas. C’est pourquoi avant de l’utiliser, il est important de la sentir, notamment si on veut profiter de ses propriétés sur le mental, car si le parfum de cette huile vous dérange, vous n’allez pas pouvoir vous en servir pour lever des blocages psychologiques, par exemple. Vous ne pourrez pas non plus bien vous concentrer si vous souhaitez l’utiliser en diffusion pendant une méditation… », explique la Docteur en pharmacie.

Quels sont les bienfaits de la myrrhe ?

Les bienfaits de la myrrhe sur le corps

L’huile essentielle de myrrhe possède de nombreuses propriétés pour soulager, soigner les maux du corps. Anti-infectieuse, anesthésiante et cicatrisante, elle est particulièrement indiquée pour le soin des plaies comme les abcès, les furoncles, les escarres…

Son action anti-infectieuse va également être intéressante pour le traitement des aphtes, des gingivites, et de problèmes d’ulcération au niveau de la bouche. On l’utilisera en gargarisme, idéalement associée à l’huile essentielle de Laurier noble pour optimiser son efficacité.

Les propriétés cicatrisantes et antiseptiques de l’huile essentielle de myrrhe en font une alliée des peaux squameuses, des peaux qui souffrent d’eczéma, de gerçures ou encore de vergetures. Elle est particulièrement efficace en cas de psoriasis, car elle va à la fois purifier et générer l’épiderme. En prime, elle calme et apaise le mental, un vrai plus pour traiter à la fois le plan psychologique et physique de la pathologie.

C’est aussi un bon anti-inflammatoire, que l’on pourra utiliser pour soulager l’arthrose, les douleurs articulaires. L’idéal est de combiner l’huile essentielle de myrrhe à une huile essentielle de Gaulthérie ou une huile essentielle d’Eucalyptus citronné.

Enfin, côté corps, l’huile essentielle de myrrhe aura un intérêt pour réguler la thyroïde. Elle permet, en complément des traitements médicamenteux et toujours sur avis médical, de calmer l’hyperthyroïdie.

Les bienfaits de la myrrhe sur l’esprit

« L’huile essentielle de myrrhe est une huile essentielle d’ancrage, comme l’encens », explique Alexia Jadot.

La myrrhe permet de se recentrer, ici et maintenant, d’arrêter de cogiter, de se poser, s’apaiser, c’est une huile essentielle propice à la méditation de pleine conscience.

Cette huile essentielle aide également à aller de l’avant, elle agit comme un « restructurant intérieur », en cas de blessures, de cassures émotionnelles.

Bon à savoir : la myrrhe peut avoir une action anaphrodisiaque, et peut calmer les obsessions sexuelles.

Comment utiliser l’huile essentielle de myrrhe ?

L’huile essentielle de myrrhe peut être utilisée de différentes manières : en gargarisme, en massage, en diffusion…

Par voie cutanée

Par voie cutanée, on diluera deux gouttes d’huile essentielle de myrrhe dans l’huile végétale de son choix. On peut renouveler l’application locale jusqu’à 6 fois par jour, et l’associer à une huile essentielle de lavande vraie pour soigner une plaie par exemple (avec avis médical).

En massage

Pour utiliser l’huile essentielle de myrrhe en massage, diluez deux gouttes d’huile essentielle de myrrhe dans deux gouttes d’huile végétale de macadamia, et massez les zones douloureuses, ou au niveau des points réflexes pour agir au niveau du mental (intérieur des poignets, plexus solaire, plante des pieds, le long de la colonne vertébrale…).

En diffusion

Pour profiter des effets sur le bien-être de cette huile essentielle, on peut la diffuser. On en mettra quelques gouttes dans un diffuseur : attention à ne pas l’utiliser seule, car elle est visqueuse et peut encrasser l’appareil. On pourra alors associer 2 gouttes d’huile essentielle de myrrhe (l’odeur est puissante) et 8 gouttes d’huile essentielle de son choix.

« Pour la diffusion, limiter à 15 minutes, puis arrêter deux heures et aérer la pièce pour éviter de saturer l’endroit en molécules aromatiques. Mais vous pouvez tout à fait reprendre la diffusion après ! », conseille Alexia Jadot.

Il est possible également d’utiliser l’huile essentielle de myrrhe sur un stick inhalateur, facile à glisser dans le sac, ou à même le flacon.

En gargarisme

Pour traiter un problème bucco-dentaire, le gargarisme est recommandé : on peut mélanger 5 gouttes d’huile essentielle de myrrhe et 5 gouttes d’huile essentielle de laurier noble dans 30 ml d’eau. Réaliser un gargarisme et recracher la préparation.

Application sur le visage

Pour utiliser l’huile essentielle de myrrhe sur le visage, on diluera 3 gouttes d’huile essentielle dans 100 gouttes d’huile végétale (dilution à 3%). L’huile de bourrache et l’huile d’onagre sont particulièrement indiquées en cas d’eczéma.

Myrrhe : utiliser cette huile essentielle en toute sécurité

Il n’y a pas de contre-indications particulières à l’utilisation de cette huile essentielle, mais on évitera de l’utiliser durant les trois premiers mois de grossesse, comme pour toutes les huiles essentielles.

Avant d’utiliser en application locale l’huile essentielle de myrrhe, toujours faire un test d’allergie dans le pli du coude, pour écarter tout risque de réaction allergique.

Où trouver de la myrrhe ?

On trouve de l’huile essentielle de myrrhe dans les pharmacies et les magasins bio. La texture de l’huile essentielle de myrrhe est un gage de qualité : comme il s’agit d’oléorésine, elle doit être très visqueuse.

« Si vous voyez dans le flacon que l’huile essentielle de myrrhe est fluide, comme une huile essentielle de lavande ou une huile essentielle de camomille, c’est parce qu’il y a eu des solvants utilisés lors du processus… À éviter donc ! », conseille la Docteur en pharmacie.

Aussi, l’odeur doit être boisée et forte.

Merci à Alexia Jadot, Docteur en pharmacie, Fondatrice de Pranazen, et formatrice en aromathérapie, www.pranazen.eu

Source: Lire L’Article Complet