Nos idées d'itinéraires pour découvrir la Picardie

Ça se passe comme ça ici ! Tout ce qu’il faut savoir (et bien plus) sur cette ancienne région au riche patrimoine.

Restez informée

Les 400 ans de La Fontaine

Le 8 juillet 1621, Jean de la Fontaine naissait à Château-Thierry, dans l’Aisne. Pour célébrer cet anniversaire, sa ville natale et le musée qui porte son nom organisent, jusqu’à la fin de l’année, une série d’évènements publics : expositions, spectacles vivants, créations artistiques, animations… Les Journées du Patrimoine des 17 et 18 septembre seront ainsi l’occasion de se lancer dans une palpitante chasse au trésor autour du XVIIe siècle de la maison natale du fabuliste à l’Hôtel-Dieu, en passant par le château médiéval.
museejeandelafontaine.fr

Guignols locaux

Les cabotans n’ont pas perdu de leur vigueur en Picardie, où ces marionnettes à tringles et à fils, très populaires au XIXe siècle, continuent d’amuser petits et grands. Le théâtre Chés Cabotans d’Amiens perpétue ainsi la tradition de ces spectacles comiques et populaires. Le plus célèbre héros du répertoire est Lafleur, un personnage frondeur, jouisseur et râleur, à la langue bien pendue.

Une faune variée

A cheval sur trois départements (l’Aisne, l’Oise et la Somme), cette région historique possède un patrimoine naturel riche, dont témoigne la variété des espèces animales qui la peuplent. Faucon crécerelle, macreuses, goéland argenté et hiboux des marais habitent ainsi l’estuaire de la Somme, où ils voisinent avec une colonie de phoques, des troupeaux d’agneaux des prés-salés et des chevaux Henson. A l’autre bout de la région, sangliers et cervidés abondent dans les prestigieuses forêts domaniales de l’Aisne et de l’Oise. Une véritable arche de Noé !

La salicorne, fleur de la région

La salicorne récoltée en baie de Somme représente près de 90 % de la production française.

Couleur locale : la brique rouge

Élément essentiel du patrimoine bâti de Picardie, la brique rouge disposée en camaïeux, se décline du rose pâle au rouge vif. Son utilisation est particulièrement marquée dans la campagne bocagère de Thiérache, où elle fut utilisée pour construire ou consolider ses célèbres églises fortifiées.

Le saviez-vous ?

C’est lors d’un séjour en prison en Prusse qu’Auguste Parmentier, né à Montdidier (Somme) en 1737, découvre la valeur nutritive des pommes de terre. A son retour en France, il s’est évertué à promouvoir le tubercule afin de vaincre les disettes.

Le nombre

410 : C’est l’impressionnant nombre de cimetières liés à la Première Guerre mondiale dans la Somme. La plupart sont britanniques et liés à la « Bataille de la Somme » au cours de laquelle près de 500.000 soldats anglais ou du Commonwealth furent blessés ou disparurent.

Le pionnier du réfrigéré

L’Exposition universelle de Londres de 1862 battait son plein lorsque Ferdinand Carré présente, aux yeux du monde entier, une invention qui allait révolutionner la vie des ménages et des cafetiers : un appareil frigorifique produisant d’énormes pains de glace. L’ingénieur, originaire de Moislain dans la Somme, fit breveter son invention en France et aux États-Unis. L’ancêtre du réfrigérateur et des machines à glaçons était né !

La dentelle de Chantilly est née ici !

Produite à Chantilly depuis la fin du XVIIe siècle, la dentelle est devenue une spécialité de la ville quand des marchands dentelliers s’y sont installés, sous l’impulsion du ministre Colbert. Blonde à l’origine, cette fine dentelle réalisée aux fuseaux à la main a connu ses heures de gloire en noir sous le second empire, en ornant les robes, châles, ombrelles et éventails des femmes les plus sophistiquées de l’époque. Elle est toujours fabriquée, de manière mécanique, à Calais et Caudry.

Paroles du cru

« Rattrucher son assiette »

En visite chez ses grands-parents, pas question de sortir de table sans avoir tout à fait raclé le fond de son assiette. Avec du pain ou non, mais jusqu’à la dernière miette !

« Ferme eut’bouque tin nez i va queire éd’dins ! »

Soit « Ferme ta bouche ton nez va tomber dedans ! ». En Picardie, comme ailleurs, la paresse est un très vilain défaut. Les effrontés qui auraient tout de même envie de bâiller aux corneilles, se l’entendraient immédiatement rétorquer.

« Té peux toudis chiffler poupoule ! »

Variante picarde de l’intraitable expression : « Tu peux toujours courir ! ». Cette maxime aussi rigolote qu’imagée se traduit littéralement par : « Tu peux toujours siffler après une poule ! ».

« Les Gayants »

En picard, gayant signifie géant. Par extension, cet adjectif désigne les personnages XXL, sortis lors des grandes fêtes comme les carnavals et les braderies. Ils sont classés au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

« Les pinderleots »

Ce mot, qui signifie « bijoux », apparaît notamment dans la traduction picarde de l’un des plus célèbres albums de Tintin : « Les Pinderleots de l’Castafior ». Langue écrite depuis le XIIe siècle, le picard existe à travers des traductions mais aussi de nombreux textes littéraires originaux.

A lire aussi :

⋙ La baie de Somme : entre ciel, terre et mer
⋙ Tourte picarde, au reblochon, au poulet curry, au maroilles ou au thon
⋙ Amiens : croisière dans la Venise maraîchère

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Régions n°26 octobre-novembre 2021

Source: Lire L’Article Complet