Où ranger son masque lorsqu’on ne le porte pas ?

Le masque n’est plus obligatoire en extérieur depuis ce jeudi 17 juin 2021. Mais il reste évidemment indispensable dès lors qu’on se rassemble et dès qu’on entre dans un endroit clos (transports en commun, boutiques…). Il faut donc en avoir toujours un sur soi. Mais où le mettre quand on ne le porte pas ?

Restez informée

Nous sommes tous ravis de pouvoir tomber le masque en extérieur, d’autant que les beaux jours arrivent. Mais on se retrouve de nouveau confronté à deux problèmes : ne pas oublier son masque (ni de le mettre quand on passe en intérieur) et le ranger correctement lorsqu’on n’est plus obligé de l’avoir sur le visage. L’accessoire, parfois encombrant donc, n’a pas fini de nous quitter. Alors comment le ranger en toute sécurité quand on ne s’en sert pas ?

Sur le principe, la question ne devrait pas se poser si vous optez pour un masque chirurgical, en principe à usage unique… En effet, les professionnels recommandent de le jeter dès lors qu’on le retire, en veillant bien entendu à se laver les mains avant et après l’avoir touché. Dans la réalité, on se rend bien compte que nous sommes nombreux à le réutiliser. Soyez tout de même vigilant. Pour rester intacte, cette protection n’est pas censée être déplacée ni mise au contact d’autres surfaces (dans notre sac à main, sur une table, ou même au poignet…). Pour limiter le danger, veillez – quand vous retirez votre masque – à ne jamais toucher la surface de protection (seulement ses attaches). Glissez le masque dans un petit sac propre (type sac de congélation) que vous veillerez bien à jeter à chaque fois, évidemment… Ni pratique, ni écolo, on est d’accord !

Masque en tissu : où le ranger ?

Concernant les masques en tissu, une pochette en tissu (que vous prendrez soin de laver régulièrement également) glissée dans son sac semble être une bonne solution pour éviter de laisser traîner son masque partout. Vous pouvez aussi le placer dans une poche en papier propre ou encore entre deux papiers absorbants. “Les pochettes en papier absorbent l’humidité et permettent d’éviter de souiller la partie interne du masque qui touche le visage”, expliquait un docteur en pharmacie en août dernier à nos confrères de LaDepeche.fr. Il convient toutefois de se laver les mains au savon ou à l’aide d’une solution hydroalcoolique entre deux manipulations. L’idée, vous l’avez compris, est bien de conserver un maximum les classiques gestes barrières malgré l’augmentation du nombre de personnes vaccinées et l’assouplissement des règles cet été.

Les erreurs à ne pas faire

Pour éviter les risques de contamination, le masque ne doit pas être laissé n’importe où. Nous sommes nombreux à le faire, mais porter son masque autour du bras, comme un accessoire de mode, est une grossière erreur. Les agents infectieux contenus dans votre masque, et sur votre bras, le rendent alors inutilisable car ils peuvent augmenter les risques de contamination. Attention aussi à ne pas ranger votre masque dans vos poches ou votre sac à main car il risquerait de contaminer vos vêtements ou les autres objets de votre sac. Bien qu’il soit tentant de baisser le masque sous le menton pour parler ou respirer librement une fois sorti d’un lieu public clos, ce geste est à bannir. Votre menton étant potentiellement souillé par votre salive ou celle d’un proche, vous risquez alors de contaminer l’intérieur de votre masque.

Pour limiter tous les risques, mieux vaut ne pas réutiliser votre masque plusieurs fois. Transportez un deuxième masque propre dans une pochette en papier qui remplacera le précédent ôté, lui, en lieu sûr (dans votre voiture, par exemple).

Source: Lire L’Article Complet