Pass sanitaire : un autotest négatif permet-il de voyager à l'étranger ?

L’extension du pass sanitaire dans les restaurants, les bars ou encore les hôpitaux entre en vigueur ce lundi 9 août. Pour obtenir ce sésame, il est possible de présenter un test de dépistage négatif, un certificat de vaccination ou une attestation d’une précédente infection à la Covid-19. Olivier Véran a récemment annoncé qu’un autotest négatif de moins de 72 heures permet également l’accès à ces lieux. Mais ces tests sont-ils valables pour les voyages à l’étranger ?

Restez informée

Il est désormais obligatoire de présenter le pass sanitaire pour accéder à différents lieux de loisir et de culture, de santé ou encore les transports. Ce document peut contenir une attestation de schéma de vaccination complet, un certificat confirmant d’une précédente infection à la Covid-19 ou le résultat d’un test PCR ou antigénique négatif.

Interrogé par le Parisien le 8 août, Olivier Véran indiquait que les autotests peuvent également être inclus dans le pass sanitaire. Ces tests de dépistage seront “supervisés par un professionnel de santé, en plus des tests antigéniques et PCR. Eux aussi seront valables 72 heures”, a indiqué le ministre de la Santé. Plusieurs professions pourront donc encadrer les autotests : c’est notamment le cas des pharmaciens, des médecins, des infirmiers ou encore des sages-femmes.

Les autotests ne sont pas autorisés pour les voyages à l’étranger

Ce lundi 9 août, la Direction générale de la santé (DGS) a précisé les modalités de cette nouvelle recommandation. La DGS a précisé que cette mesure permettra de renforcer l’offre de dépistage sur le territoire national. Les autotests sont cependant réservés aux personnes asymptomatiques et qui ne sont pas cas contact.

Dans son communiqué, la DGS a cependant indiqué que les autotests ne seront pas reconnus “comme preuve pour le pass sanitaire dans le cadre des voyages vers l’étranger, entre la métropole et les outremers et entre l’Hexagone et la Corse”. En cause ? Ces tests de dépistage ne permettent pas de générer un certificat de rétablissement ou de déclencher le dispositif de contact-tracing contrairement aux tests PCR et antigéniques.

Source: Lire L’Article Complet