Pouvoir d’achat : quelles aides pour les étudiants ?

Pour lutter contre l’inflation, le projet de loi sur le pouvoir d’achat a été voté ce vendredi 22 juillet par l’Assemblée nationale. Les étudiants vont ainsi bénéficier d’une revalorisation de 4% des bourses, assortie d’autres aides exceptionnelles.

  • Revalorisation des bourses
  • Repas à un euro
  • Aide exceptionnelle

 Pour lutter contre l'inflation, le projet de loi sur le pouvoir d'achat proposé par le gouvernement a été adopté par l'Assemblée nationale ce 22 juillet. Parmi les mesure phares, la revalorisation des prestations sociales de 4%. Les bourses étudiantes délivrées sur critères sociaux bénéficieront de cette augmentation, même si la mesure ne fait pas "formellement partie du projet de loi" précise France Info, mais en est une mesure règlementaire. Particulièrement vulnérables, les étudiants qui avaient déjà été très impactés par la crise sanitaire, vont aussi bénéficier d'autres aides exceptionnelles, eu égard cette fois-ci à l' inflation généralisée causée par la guerre en Ukraine.

Revalorisation des bourses à 4%

Dès la rentrée scolaire, les bourses pourraient être revalorisées à hauteur de 4% sur la base de critères sociaux, propose le gouvernement. Une mesure qui va de paire avec la hausse d'autres prestations sociales telles que le RSA ou les allocations familiales. L'étudiant n'aura alors aucune démarche à effectuer, puisque le montant sera automatiquement réévalué au moment du premier versement de la bourse en question, entre fin août et début septembre 2022.

Des repas à un euro

Les étudiants boursiers et en situation précaire pourront bénéficier de repas à un euro, comme ce fut le cas lors de la crise sanitaire du Covid-19. "Depuis 2020, près de 32 millions de repas ont été servis pour un euro à des étudiants boursiers ou identifiés comme précaires par les Crous" précise le gouvernement. 

Une aide exceptionnelle de 100 euros

Un chèque d'un montant de 100 euros pourra être octroyé aux étudiants qui touchent une bourse sur critères sociaux, mais également à ceux qui bénéficient d'une aide du Crous, aux allocataires des APL vivant en dehors de chez leurs parents.

Enfin, le gouvernement rappelle que près de 800.000 jeunes bénéficieront d'une revalorisation des APL, sans oublier le gel des droits d'inscription à l'université. De son côté, Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, a suggéré sur BFMTV ce 11 juillet, la gratuité des transports collectifs (TER, métros, trains) pour les salariés et les étudiants, afin de répondre à la hausse du carburant.

Source: Lire L’Article Complet