PRATIQUE : Investir dans l'immobilier, c'est le moment !

Voici 10 conseils préconisés par Nathalie Cariou, coach en intelligence financière et autrice de “Investir dans l’immobilier pour devenir rentier” (Eyrolles).

1 L’immobilier, le placement préféré des Français

« C’est vrai, car derrière cet investissement, il y a bien plus qu’une question d’argent : investir dans l’immobilier, c’est investir dans le monde réel, acheter de la pierre, qui dure et qui donne la sensation de posséder quelque chose de tangible », souligne notre expert.

2 Attendre pour investir ou investir et attendre ?

L’immobilier est un bon placement financier pour trois raisons. Sur les quarante dernières années, les prix de l’immobilier ont monté plus souvent qu’ils n’ont baissé. Ensuite, il existe aujourd’hui des manières accessibles d’investir dans la pierre et d’atteindre des rentabilités nettes de 5 ou 10 % (pour rappel, le Livret A n’est qu’à 2 % !). Enfin, plus l’inflation augmente, plus la pierre se révèle un bon placement. Car vos mensualités de crédit, elles, demeurent constantes si vous avez choisi un taux fixe.

3 Ne pas se décourager après 50 ans

Sauf que les prétextes pour ne pas se lancer sont nombreux : pas d’économie, pas de CDI, de trop petits revenus, limite d’âge dépassée… « La durée de vie augmentant, les banquiers et les assureurs se sont adaptés. Vous pourrez emprunter seul jusqu’à 60/65 ans. Passé cet âge, vous pourrez continuer à investir en utilisant des astuces telles que la SCI. L’investissement immobilier ne s’arrête pas à 50 ans », rappelle Nathalie Cariou.

4 Choisir sa rentabilité

Il se peut que l’image que vous ayez de l’immobilier corresponde à une version traditionnelle de celui-ci : acheter un bien et le louer vide à un couple ou une famille. « Clairement, cette manière d’investir est peu rentable (et lourdement fiscalisée). Je ne vous la conseillerais pas ! » prévient notre spécialiste. Mais il existe bien d’autres manières d’investir et d’être rentable. Pour cela, votre première étape consistera à accepter de revenir sur vos certitudes et être à l’écoute pour découvrir d’autres mécanismes.

5 Quelle méthode pour quelle rentabilité ?

Non seulement il est possible d’investir dans l’immobilier de manière rentable, mais en plus, il existe plusieurs moyens de gagner de l’argent avec la pierre. Voici les plus intéressants : la colocation, la location courte durée, les locations professionnelles ou commerciales, l’achat revente. À choisir en fonction de votre situation et du temps dont vous disposez.

6 Choisir le bien

Tout investissement immobilier commence par la même étape : trouver un bien à acheter. Sachez que les bonnes affaires ne se trouvent pas, elles se créent : en négociant le prix d’achat, en acquérant un bien avec des travaux à faire, en élargissant la zone de recherche, en le louant pour qu’il soit rentable.

7 La règle d’or

Quel que soit le bien que vous achetez (sauf résidence principale), la somme de vos revenus doit être supérieure ou égale à la totalité de vos dépenses (mensualités de crédit comprises). Pour que ce soit le cas, vous augmenterez votre apport ou allongerez la durée de votre prêt ; vous choisirez une autre zone géographique pour acheter ; vous exploiterez de manière plus active votre bien pour en augmenter les revenus.

8 Les clés pour bien louer

Vous allez devoir attirer des locataires. Pour cela, il vous faudra peindre, meubler et décorer le logement pour le rendre attractif. Un peu de couleurs et du mobilier dans l’air du temps feront l’affaire. Inutile d’investir dans des matériaux hors de prix : vous allez louer ou revendre, pas y habiter !

9 Qui pour vous accompagner ?

Vous n’êtes pas seul. Les professionnels de l’immobilier sont nombreux : un chasseur d’appartements vous trouvera le deux-pièces de vos rêves si vous manquez de temps ; une agence immobilière vous aidera à négocier ; un courtier sera un intermédiaire utile pour « vendre » votre dossier auprès des banques ; votre notaire viendra défendre vos intérêts en plus de celui du vendeur (sans vous coûter plus cher). Sans oublier les coachs, à l’exemple de Nathalie Cariou, qui vous guideront et sauront vous éviter des erreurs coûteuses.

10 Trois secrets pour bien négocier un prêt

D’abord, vous contacte-rez autant de banques qu’il faut pour obtenir un accord. Ce n’est pas parce qu’une banque dit « non » que tous les autres organismes financiers vont refuser. Souvenez-vous que le banquier examine à la loupe vos finances personnelles ou professionnelles sur les trois derniers mois. Enfin, le plus important : obtenir un crédit est une question d’intime conviction. Plus vous serez crédible et sûr de vous, plus facilement vous remporterez la bataille !

Alicia COMET

Source: Lire L’Article Complet