Projection astrale : tout savoir sur la sortie hors du corps

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous questionner sur les phénomènes paranormaux. Le voyage astral en fait partie. Interview d’une spécialiste de la conscience.

Restez informée

La conscience est-elle un produit du cerveau ou est-elle simplement captée par celui-ci ? Pour mieux comprendre ce qui se cache derrière ce mot fourre-tout de “conscience”, la chercheuse Miriam Gablier a publié “Les mystères de la conscience*”, un ouvrage richement documenté mais surtout très facile d’accès, qui permet de lever le voile sur la partie la plus énigmatique de nous-même. Nous l’avons interviewée sur l’étonnante question de la projection astrale.

C’est quoi, la projection astrale ?

” L’expression “projection astrale” vient du milieu ésotérique, mais il y a beaucoup d’appellations différentes pour parler du même phénomène, comme “voyage astral”, “sortie hors du corps” ou OBE pour “out of body experience” en anglais. Ce phénomène est notamment revenu sur le tapis ces dernières décennies avec les études sur les expériences de mort imminente (EMI). En effet, les personnes qui vivent des EMI disent souvent qu’ils ont vécu une sortie hors du corps en premier.

En fait, dès le XIXe siècle, les sorties hors du corps étaient étudiées par deux grands courants : d’un côté les mouvements ésotériques et de l’autre des chercheurs scientifiques, qui seront appelés des parapsychologues par la suite. Ces chercheurs qui se réclament de l’esprit des lumières ont donc utilisé la science pour étudier ces phénomènes. Et ces deux courants ont proposé différents scénario. Les premiers disent que nous aurions un corps subtil qui se détacherait du corps physique pour aller voyager dans d’autres espaces, voire d’autres espaces-temps. Les spirites, par exemple, appellent ce corps le “périsprit”. Les seconds, les scientifiques, qui n’ont pas la grille des corps subtils, font état de phénomènes étranges qu’ils cherchent à expliquer par les lois psychiques. Ils introduisent alors de nouvelles compréhensions comme la télépathie.

Et la télépathie devient un sujet majeur au tournant du XXe siècle. Pourquoi ? Parce que la télépathie offre une alternative majeure à l’hypothèse de l’éloignement d’un corps subtil, puisqu’elle postule qu’on serait interconnectés psychiquement. Ça change la donne. Avec la télépathie, la projection astrale ne consiste pas en un corps subtil qui se déplace pour voyager. Elle résulterait des informations psychiques qui sont échangées de personne à personne ou de personne à lieu. Cette interconnexion psychique permettrait qu’on ait accès à des informations lointaines sans passer par le déplacement énergétique d’un corps subtil. Une question centrale est donc de savoir si nous avons affaire à un phénomène “surnaturel” ou bien à une loi naturelle que nous ne connaissons pas encore. Est-ce que cela comprend un monde invisible, avec des entités, qui relève d’explications spirituelles ou ésotériques ? Ou est-ce juste une loi naturelle qu’il faudrait étudier et mieux comprendre ? La question reste ouverte.”

Définition de la projection astrale

Pour comprendre dans le détail le fonctionnement de la projection astrale, voici un extrait du livre de Miriam Gablier qui présente la projection astrale, aussi appelée la sortie de corps en 4 étapes :

“Les sorties hors du corps, qui constituent souvent la première phase des expériences de mort imminente, sont aussi parfois rapprochées de la vision à distance ou de certains rêves, notamment des rêves lucides. Bien que le phénomène soit polymorphe, les parapsychologues ont identifié ce qui peut être résumé comme quatre phases types de sortie hors du corps :

  • Une sensation de “quitter son corps” de manière progressive, ou sous la forme d’un choc ou d’une rupture soudaine. Les sujets peuvent entendre des bruits, ressentir des vibrations ou faire l’expérience d’une sorte de paralysie ou d’une perte de conscience momentanée.
  • La conscience se retrouve hors du corps ou se déplace vers un endroit distant. La personne a souvent l’impression que tout est plus net, plus vibrant, plus détaillé. Elle peut avoir la sensation d’avoir une vision à 360°, ou de voir depuis plusieurs angles différents. Il peut aussi lui sembler voir à travers les objets, entendre les pensées des gens ou sentir leurs états.
  • Dans des phases ultérieures, la personne se déplacerait plus librement, traverserait les obstacles, atteindrait parfois en un clin d’œil des endroits très distants et voyagerait même dans l’espace, voyant des planètes et des systèmes solaires. Elle pourrait aussi avoir la sensation de visiter des dimensions invisibles difficiles à définir.
  • Le “retour” dans le corps physique semble souvent éprouvant et le sujet peut avoir besoin de plus ou moins de temps avant de reprendre “ses esprits”. Il peut se sentir fatigué mais aussi, étrangement, dynamisé.

Projection astrale : témoignage

Pour étayer ses propos, l’auteure émaille son livre de conclusions scientifiques mais aussi de nombreux exemples. Découvrez le témoignage de l’auteur et journaliste américain Ernest Hemingway :

“Ernest Hemingway fut gravement blessé par l’explosion d’un mortier en 1918. “Je sentis qu’on me saisissait à bras-le-corps, que l’on m’arrachait hors de moi-même, et que je flottais dans les airs. Je sortis rapidement et complètement de moi-même, et je sus que j’étais mort et que je m’étais trompé en pensant que la mort n’est qu’une formalité. Puis j’ai flotté, et au lieu que cela persiste, j’ai senti que je me glissais à nouveau en moi”, raconte-t-il dans L’Adieu aux armes, Gallimard, 1982.”

Symptômes et sensations d’un voyage astral

Pour avoir étudié les états de conscience modifiés, Miriam Gablier nous livre quelques indices sur ce qu’il se passe assez fréquemment lors d’une projection astrale : “Ce que les gens sentent lorsqu’ils “sortent de leur corps”, c’est l’expérience d’une expansion de conscience. Ce qui est décrit fréquemment, c’est qu’ils se voient d’en haut, mais ils voient aussi ce que les gens qui se trouvent autour d’eux font et pensent. Ils captent ce qu’il se passe dans d’autres endroits, accèdent à un niveau de conscience élargi, à une compréhension des choses plus lucide que jamais.

Il peut y avoir d’autres étapes. Parfois, ils voient des entités désincarnées ou passent dans des dimensions décrites de façon différente selon les personnes. Mais quand ils reviennent, ils sont souvent profondément changés. Il y a des modifications de la vision sur le monde, des prises de conscience sur le but de leur vie… C’est parfois radical et ça peut avoir un impact important.

Il faut préciser que la projection astrale peut aussi être une expérience négative, elle est plus ou moins forte, il y a plein de degrés et surtout, il n’y a pas de formule type ! Mais c’est vrai qu’on voit se dessiner une tendance : quand les gens sortent de leur corps, ils reviennent avec des prises de conscience et des compréhensions nouvelles qui vont impacter leur vie.”

Comment réaliser une projection astrale ?

Le voyage astral peut se produire de différentes façons. On l’a vu, les personnes qui vivent une expérience de mort imminente rapportent souvent des témoignages de projection astrale. La transe chamanique peut aussi permettre ce phénomène de décorporation, tout comme certaines pratiques méditatives. Il semble que le son pourrait aussi provoquer des sorties de corps. C’est ce qu’a découvert l’ingénieur du son américain Robert Monroe : “Un matin, il s’est réveillé collé au plafond à regarder son corps. Depuis, il a mis au point toute une technique avec des sons qui permettent d’induire des sorties de corps,” nous a expliqué Miriam Gablier.

Il faut aussi savoir que la grande majorité des phénomènes de voyance, de télépathie ou de précognition se font en rêve. Car lorsque nous rêvons, nous sommes en état modifié de conscience et donc plus sujet à ces phénomènes. Ainsi, certains rêves lucides ressemblent à s’y méprendre à des sorties hors du corps. Les sorties hors du corps semblent aussi se produire au moment d’accidents, de catastrophes, d’agressions… La peur crée un choc dissociatif et de “là-haut”, les personnes semblent accéder à une lucidité qui les sauve. Il a des témoignages de gens qui ont eu des accidents et qui se sont vus faire des choses incroyables.

Voici un exemple donné par Miriam Gablier dans son livre : “Certains témoignages de situation de peur extrême – Fear Death Experience, en anglais – semblent d’ailleurs souvent provoquer une telle dissociation et des phénomènes d’OBE. Par exemple, lors d’un accident de voiture, certaines personnes, voyant le danger arriver, ont la sensation de sortir de leur corps, alors que des témoins les voient manier leur véhicule à la perfection afin d’éviter les obstacles. En définitive, elles n’ont aucun souvenir de ce qu’il s’est passé, car elles étaient “ailleurs”. Tout se passe donc comme si la conscience pouvait se scinder en plusieurs parties qui fonctionneraient de façon indépendante“.

Dans cet exemple, cette personne semble avoir eu accès à une extra-lucidité, une extra-vigilance qui l’a sauvée. Certains pensent que la sortie de corps est peut-être une capacité naturelle qui apparaît quand on en a besoin. Cela se produit aussi lors de phénomènes d’extase. Les gens qui font de la méditation, ou un travail psychocorporel approfondi entrent dans un état modifié de la conscience. Là-aussi, ils peuvent accéder à une extra-lucidité.

Les capacités extra-sensorielles et l’ouverture de conscience induites par la sortie hors du corps attisent la curiosité de bon nombre de personnes qui souhaitent vivre cette expérience extraordinaire. Nous trouvons ainsi sur Internet de nombreux tutos qui proposent un mode d’emploi pour vivre une projection astrale. Si nous partons du principe que c’est une loi naturelle. Il pourrait être possible de mieux la connaitre pour pouvoir la déclencher. Ce ne serait donc pas forcément dangereux. Mais bien sûr, il conviendrait de le faire dans un cadre sécure et en étant accompagné par des gens qui savent ce qu’il font. Pour Miriam Gablier, ces instructions ne sont pas à prendre à la légère : “Pratiquer ces exercices peut créer un phénomène dissociatif. Vous pouvez ainsi vous retrouver dans des états confus, désaxés et avoir du mal à vous retrouver pleinement”.

Les personnes qui vivent ce genre d’expériences racontent, par exemple, qu’elles vont dans un autre espace-temps. C’est comme si l’espace et le temps se dilataient et que cela leur permettaient d’avoir accès à des informations du passé et du futur. Il y a en effet, des cas avérés de prémonitions assez étonnantes. “C’est un peu comme si, tant que nous sommes en état normal, focalisé sur notre corps, nous sommes géolocalisés dans un espace-temps rationnel. Et dès que notre conscience se dilate, le temps et l’espace se dilatent aussi et ce ne sont plus les mêmes lois qui règnent”, explique Miriam Gablier.

Et nous l’avons vu, il pourrait y avoir différents scénarios explicatifs. Il y a celui qui veut qu’un ou plusieurs corps subtils s’éloignent de la personne. Ici, quelque chose sort de son corps. Il y a celui qui dit que la personne utilise des perceptions extra-sensorielle pour se connecter psychiquement à d’autres personnes ou à des lieux. Dans ce cas-là, elle ne sort pas de son corps mais elle se connecte psychiquement à des informations précises. “Une variante à ce dernier, dit que plutôt de se relier à d’autres personnes ou à des lieux, la personne se connecte par le biais de perceptions extra-sensorielles, à une sorte de trame informationnelle collective. C’est comme si elle allait puiser des informations dans une bibliothèque de données invisibles”, poursuit Miriam Gablier.

Certains chercheurs en parapsychologie font également appel à la Physique Quantique pour expliquer ces phénomènes. Des scientifiques ont même publiés la “Théorie Quantique Généralisée” dans des revues à comité de lecture. Car ce que la Physique Quantique indique, c’est que tout est interconnecté et que tout semble émerger d’un vide quantique, rempli d’informations. Dans ce cas de figure, nous serions naturellement interconnectés à un champ informationnel.

Projection astrale : la recherche avance

“Les sorties hors du corps sont aujourd’hui discutées dans les congrès en neurosciences. Les scientifiques ne disent pas qu’elles sont “réelles”, mais ils sont bien obligés de reconnaître que des gens vivent ces expériences étranges. Surtout qu’avec les techniques de réanimation, développées sur les 30 dernières années, de plus en plus de personnes vivent des expériences de mort imminente”, indique Miriam Gablier. Il devient donc difficile de nier le phénomène de l’EMI et des sorties hors du corps. Les langues se délient, même si certaines personnes sont parfois restées dans le silence pendant des dizaines d’années. “Le problème est aussi que les médecins et les psychiatres sont très peu formés à l’accompagnement de ces expériences. Ils ont tendance à les pathologiser au lieu d’accueillir la personne avec la réalité de ce qu’elle a vécu”, souligne Miriam Gablier. Heureusement, ces sujets sont de plus en plus abordés. Les infirmières qui travaillent en soin palliatifs sont réceptives à toutes ces choses-là… Les consciences s’ouvrent.

C’est profitable, surtout que le sujet est loin d’être nouveau. Certains peuples racines ont des systèmes explicatifs très élaborés, des grilles de lecture très affinées pour parler de la conscience et ses multiples manifestations. Ils ont aussi une posture philosophique qui valide une autre façon d’être au monde. Ils admettent la possibilité d’états de conscience différents. Notre posture occidentale n’a pas fait le choix de valoriser ces sujets. Nous avons beaucoup à apprendre d’eux !

“Les mystères de la conscience*, prémonition, télépathie, voyance, sorties de corps…” de Miriam Gablier, publié chez Le Lotus & l’éléphant, 25 euros.

Nouveau : Sur FemmeActuelle Astro Consult’, prenez rendez-vous avec l’un de nos médiums certifiés pour une téléconsultation sécurisée à partir de 15 euros les 10 minutes.

A lire aussi :

⋙ Méditation guidée : notre sélection pour se mettre à la pleine conscience

⋙ L’eau d’ici nous relie à l’au-delà

Source: Lire L’Article Complet