Projet de concert-test à Paris : "Il faut tout mettre en œuvre pour qu'il ait lieu fin mai", souligne la virologue chargée du projet

Un concert-test de 5 000 personnes a eu lieu à Barcelone il y a quelques semaines. Le public a dû se faire dépister avant et tout le monde portait un masque FFP2. Une réussite, selon l’équipe scientifique chargée de l’organisation, avec très peu de cas de coronavirus observés suite au concert. Un concert-test doit bientôt avoir lieu à l’Accor Arena de Paris. “Il faut tout mettre en œuvre pour qu’il ait lieu fin mai”, a insisté Constance Delaugerre, professeur de virologie à l’hôpital Saint-Louis de Paris, mercredi 28 avril sur franceinfo. C’est elle qui pilote le projet.

>> Suivez notre direct sur l’épidémie de Covid-19.

franceinfo : Ce sont des résultats encourageants ?

Constance Delaugerre : Ces résultats sont tout à fait encourageants puisqu’en fait, c’est la première opération en Europe avec autant de personnes, la jauge de 5 000 étant une jauge très élevée, c’est un peu un chiffre critique. Il y a eu quelques cas positifs, mais bien en-dessous des cas attendus pour le même groupe d’âge à la même période, dans la même région, c’est-à-dire ce qu’on appelle l’incidence.

A-t-on trouvé là la bonne formule ou peut-on faire différemment ? Les masques en concert, ce n’est pas l’idéal…

Dans ce type d’approche, la distanciation physique ne peut pas être respectée. Donc, ce qui est favorisé, c’est le test en amont, c’est-à-dire seuls les gens négatifs ont pu rentrer. Les masques utilisés à Barcelone sont des masques FFP2, qui restent très fortement positionnés, ils glissent moins. Dans notre pays, ils sont réservés aux soignants.

“Dans notre expérimentation, nous n’avons pas choisi de garder ce masque FFP2 qui n’est pas un masque pour danser, pour chanter, s’amuser, mais qui permet de garantir vraiment de façon très forte la limitation des particules.”

à franceinfo

En France, ce concert-test est prévu quand ?

Je ne peux pas vraiment vous le dire. C’est un projet sur lequel on travaille depuis trois mois, qui est un projet assez important pour lequel on a eu d’abord des premières autorisations le 20 avril de tutelles et des instances qui ont classé le projet comme priorité nationale, c’est-à-dire un projet qui va se faire. Il y a beaucoup de réglementations en France, nous attendons aussi un retour sur le financement. On espère avoir ces informations en fin de semaine pour un concert qu’on devrait tenir fin mai. Je n’ai pas le feu vert officiel des tutelles. Cette opération est à la fois encadrée par le ministère de la Santé, le ministère de la Culture. Il nous faut ce feu vert rapidement puisque c’est absolument colossal ce qu’on a monté. C’est une expérimentation qui encadre pratiquement 8 000 personnes. Il faut tout mettre en oeuvre pour que ce concert-test ait lieu fin mai pour avoir des résultats fin juin et pouvoir mettre en place un protocole sanitaire adapté pour toutes ces opérations qui accueillent du public.

Source: Lire L’Article Complet