Rénovation énergétique : quelles aides puis-je demander ?

Souvent cumulables, les différentes aides publiques à la rénovation énergétique permettent d’alléger la dépense de plusieurs milliers d’euros.

Restez informée

Mieux isoler sa maison, changer de système de chauffage, etc. : grâce à ces travaux de rénovation, on économise entre 400 et 800€ par an sur la facture d’énergie, selon le ministère de la Transition écologique. Ça vaut le coup, d’autant que l’Etat nous aide à les financer.

Ma Prime Renov’ : un dispositif ajusté

Pour les propriétaires – occupants et les bailleurs

Lancé début 2020 en vue d’éradiquer les logements « passoires thermiques », MaPrimeRenov’ constitue désormais le principale dispositif d’aide à la rénovation énergétique. Accordé sous conditions de ressources, il permet de financer les travaux qui améliorent sensiblement l’efficacité énergétique du logement : isolation des combles, murs, planchers, fenêtres, remplacement du chauffage, pose d’une ventilation. Tous les propriétaires-occupants peuvent en bénéficier pour leur résidence principale, de même que les copropriétés, ainsi que les propriétaires bailleurs depuis le 1er juillet dernier – pour trois logements loués au maximum.

Bonus sous conditions

La prime permet aussi de prendre en charge une partie du diagnostic de performance énergétique (DPE) nécessaire pour mesurer l’efficacité des travaux entrepris, et impératif pour bénéficier d’un bonus de 1500€ si le logement sort du statut de passoire énergétique. Les travaux qui permettent de décrocher l’étiquette énergétique de classe A ou B donnent eux droit à un bonus « bâtiment basse consommation (BBC) » de 1500€. A quoi peut s’ajouter la bonification de certificats d’économies d’énergie destinés à financer le matériel mis en œuvre.

4 catégories de foyers selon les ressources

Le montant de la prime dépend de la nature du chantier, de la localisation du logement et du niveau de ressources des demandeurs. Les pouvoirs publics ont défini quatre catégories de foyers fiscaux, classés par couleur, de bleu pour les foyers modestes à rose pour les plus aisés. Selon la catégorie, la subvention peut représenter jusqu’à 90% de la dépense engagée, puis diminuer par paliers à 75%, 60 et 40% pour les ménages plus aisés, voire à 0 pour certains travaux. Ainsi, la prime pour l’installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à granulés est respectivement de 10.000, 8.000 et 4.000€ pour des foyers « »bleu », « jaune » et « violet ». Un foyer « rose » ne touchera aucune prime sur ce type de travaux.

Estimer en ligne

Muni des caractéristiques du logement à rénover, des devis collectés et de votre dernier avis d’imposition, rendez-vous sur Faire.fr pour connaître le montant des primes, bonus éventuels et certificats d’économie d’énergie auxquels vous pourrez prétendre, grâce au simulateur en ligne Simul’Aides. Les mêmes informations vous seront utiles pour déposer votre dossier sur Maprimerenov.gouv.fr. La réponse doit vous parvenir en principe dans les deux semaines. Le versement des aides n’interviendra lui qu’au terme des travaux, et sur présentation des factures acquittées. Il est toutefois possible de demander une avance de frais lors du dépôt de dossier.

Soigner la procédure

Pour éviter tout retard dans la procédure, veillez à ce que l’ensemble des informations fournies – adresse du logement et nom du propriétaire, devis, RIB, etc., soient bien au nom du seul bénéficiaire. De même, dans leurs devis, artisans et entreprises doivent décrire clairement la nature des travaux envisagés, afin de pouvoir évaluer le respect des critères techniques requis, et distinguer impérativement les coûts des matériel de celui de la main d’œuvre.

Financements en complément

Emprunter jusqu’à 30.000 € sans intérêts

Jusqu’à la fin de cette année au moins, il est possible de financer certains travaux dans son logement achevé depuis au moins deux ans au moyen de l’éco-prêt à taux zéro. On peut ainsi emprunter de 10.000 à 30.000 € selon la nature des travaux. Ces opérations doivent permettre d’améliorer d’au moins 35% la performance énergétique du logement, ou encore répondre aux exigences du programme Habiter mieux-Sérénité de l’Anah (anah.fr). L’éco-PTZ est aussi utilisable pour réhabiliter ou mettre aux normes un système d’assainissement non-collectif (fosse septique).

Quel montant pour mon éco-PTZ ?

Dispositifs Coup de pouce revus à la baisse

Créés en 2017 pour permettre aux ménages en situation de précarité énergétique de bénéficier d’aides bonifiées, les dispositifs Coup de pouce ont été remaniés pour ne plus cibler que les travaux les plus efficaces.

  • Ainsi, le remplacement d’une chaudière à énergie fossile (gaz, fioul ou charbon) par une chaudière gaz à très haute performance ne bénéficie plus d’aucune aide depuis le 1er juillet. Elles restent valables pour les opérations entamées avant cette date et achevées au plus tard le 30 octobre.
  • Le coup de pouce isolation est prolongé jusqu’au 1er juillet 2022, mais ses montants sont revus à la baisse : 12€/m² (contre 20€ précédemment) pour les ménages précaires, et 10€/m² pour les autres foyers. Ceci afin de mettre fin aux offres à 1€, sources de trop de litiges et arnaques.
  • L’installation d’un thermostat avec régulation performant, bénéficie d’un coup de pouce jusqu’à la fin de cette année. D’un montant de 150€, il est accordé aux opérations achevées au plus tard le 30 avril 2022.
  • Quant au coup de pouce accordé pour le remplacement d’un chauffage à énergie fossile par une énergie renouvelable, il est reconduit jusqu’à fin 2025, pour un montant compris entre 700 à 4000€ pour les ménages modestes, et 450 à 2500€ pour les autres.

Label RGE indispensable

Pour avoir droit à toutes ces aides, il est nécessaire de faire réaliser les travaux par un professionnel labellisé RGE (Reconnu garant de l’environnement). Retrouvez les coordonnées des artisans près de chez vous sur Faire.fr.

Pour les plus modestes

Les propriétaires-occupants d’un logement de plus de quinze ans et dont les ressources sont faibles peuvent bénéficier du programme Habiter mieux-Sérénité de l’Anah. Ce dispositif finance jusqu’à 60% du coût des travaux, dans la limite de 18.000€. Il est cumulable avec un éco-PTZ. Infos sur Anah.fr.

Des primes à ne pas oublier

Vous prévoyez de remplacer une chaudière à énergie fossile par une pompe à chaleur géothermique, vous installez un chauffe-eau solaire ou un insert de cheminée ? Vous isolez vos combles ? Ces travaux donnent droit à des certificats d’économie d’énergie (CEE), distribués par les fournisseurs d’énergie fossile et quelques grandes enseignes. Leurs montants peuvent atteindre plusieurs centaines d’euros par opération. Prenez le temps de comparer les offres, car elles varient du simple au double. Auchan, Carrefour, E.Leclerc et les magasins de bricolage transforment vos CEE en bons d’achat. Total et Engie les convertissent en euros, par virement bancaire. Les courtiers spécialisés, comme Calculeo.fr, Primesenergie.fr ou Ceenergie.com, moins généreux, prennent une commission d’intervention. Vous pouvez également négocier avec votre artisan une remise équivalente à la valeur de ces certificats, charge à lui de valoriser ensuite vos CEE pour son compte. C’est la solution la plus simple.

Attention au démarchage

Le démarchage téléphonique pour la rénovation énergétique est désormais interdit, mais méfiez-vous des démarcheurs en porte à porte, surtout s’ils se disent mandatés par l’Etat. Ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires et ne signez jamais rien le jour même. Exigez un devis pour le comparer. Ne signez pas l’attestation de fin de travaux avant que le chantier soit terminé, surtout si un crédit a été contracté. En cas de litige, tournez-vous vers des associations de consommateurs pour vous faire aider. Si vous pensez avoir affaire à une entreprise aux pratiques frauduleuses ou non conformes aux engagements du devis, vous pouvez la signaler via le formulaire en ligne sur Faire.gouv.fr/iframe/reclamation.

Cumul autorisé

A Ma Prime Rénov’ peuvent s’associer les certificats d’économie d’énergie (CEE), l’éco-PTZ, le chèque énergie et les aides des collectivités locales. Les aides Coup de pouce sont aussi compatibles avec Ma Prime Rénov et l’éco-PTZ, et parfois les aides des communes, départements ou régions. En outre, ces travaux bénéficient de la TVA réduite à 5,5%. Faites-vous assister gratuitement par un conseiller du service public Faire (Faciliter, accompagner et informer pour la rénovation énergétique). Points info service sur Faire.fr.

A lire aussi :

⋙ Rénovations énergétiques : profiter des nouvelles aides… sans se faire avoir

⋙ Economies d’énergie : comment profiter des aides ?

⋙ Environnement : entreprendre la rénovation énergétique de son logement

Source: Lire L’Article Complet