Reportage : rénovation lumineuse pour cette maison de la fin du 18e siècle

Située dans un faubourg cossu de Montpellier, cette maison bâtie à la fin du XVIIIe siècle a été métamorphosée. Elle a gagné en volumes, lumière et ouvertures grâce à une rénovation complète menée par l’agence Brengues Le Pavec.

Les propriétaires ont mis cinq ans à la trouver ! Situation idéale, superficie parfaite, environnement admirable, apparence charmante : cette maison de ville montpelliéraine cochait toutes les cases ! Restait néanmoins à repenser et à valoriser les volumes intérieurs, scindés en de trop nombreuses petites pièces, pour qu’ils offrent un confort conforme aux standards actuels. Il fallait aussi revoir les liens avec le jardin en L qui borde deux des façades. Ces aménagements ont été obtenus grâce à une transformation totale. Seules la toiture et les façades extérieures restent inchangées ; elles ont simplement été réenduites à la chaux, et isolées par l’intérieur à l’aide de laine de roche doublée de plaques de plâtre.

Un volume redéployé

Pour le reste, la maison a été totalement évidée de ses murs et cloisons intérieurs. Une opération qui a entraîné d’importantes reprises de sous-oeuvre, avec, notamment, la disparition de deux murs de refend porteurs, auxquels on a substitué des poutres métalliques de type IPN, qui ont été coffrées. D’une surface de 120 m2, outre son entrée et sa cage d’escalier, le rez-de-chaussée ne présente plus désormais qu’un grand volume unique qui abrite la cuisine, la salle à manger, le salon et un coin bibliothèque.

Aujourd’hui, les propriétaires apprécient particulièrement cette très grande pièce. Ils profitent de son atmosphère agréable et de sa fonctionnalité, en particulier dans la partie cuisine qui cache, derrière des portes invisibles, une arrière-cuisine, une cave à vin et de nombreux rangements. La modernisation de cet agencement s’est accompagnée d’une actualisation de la décoration intérieure dans laquelle les propriétaires se sont beaucoup investis. Sensibles au design et à la noblesse des matériaux, ils souhaitaient offrir à leur maison un intérieur contemporain, sans pour autant renoncer à son esprit convivial et à son charme quelque peu rétro.

Pour ce faire, ils ont notamment beaucoup participé au choix des matériaux, optant pour un mélange de matières contemporaines – avec, par exemple, le métal de l’îlot central monolithique noir de la cuisine – mixées avec des matériaux plus chaleureux comme le bois blond avec lequel est parquetée la pièce ou dont sont faites les nouvelles menuiseries. Cette actualisation est également passée par l’association de meubles et rangements intégrés sur mesure, au design épuré et minimaliste, tels le grand linéaire mural dissimulant tous les appareils électroménagers et les placards de cuisine derrière ses portes invisibles ; avec du mobilier, souvent chiné, dont le design renvoie aux années 1950. Des choix faits en étroite symbiose avec les architectes.


  • Profitez des Dream Days : jusqu’à -50% sur une sélection de chaussures !


    Sponsorisé

    Sarenza


  • Armor-Lux : profitez du 2° article à -50%


    Sponsorisé

    Armor-Lux

Source: Lire L’Article Complet