Réserver un vol sur Internet sans se faire arnaquer

Frais cachés, tarifs qui évoluent quasiment du simple au double en quelques jours… La réservation d’un billet d’avion sur Internet relève parfois du parcours du combattant. Nos conseils pour éviter de se faire abuser avant de partir cet été… ou plus tard.

Restez informée

Méfiez-vous des tarifs trop alléchants

Souvent, les comparateurs de voyage n’incluent pas les frais de gestion et ils ne sont valables qu’avec certains types de cartes bancaires, pas forcément les plus répandues. Sur certains comparateurs de voyage, les frais de carte peuvent être différents d’une carte à l’autre et le prix du billet d’avion peut ainsi flamber. Aussi, veillez à décocher toutes les cases préalablement sélectionnées pour éviter de payer le prix fort. On découvre souvent le pot aux roses au moment de sortir le porte-monnaie.

Surfez incognito

Vous n’avez pas envie de réserver tout de suite ? Pour éviter que les sites consultés n’aient enregistré votre adresse IP (qui identifie votre connexion Internet) et ne vous proposent les mêmes billets plus chers lors de votre prochaine visite, essayez la navigation privée. C’est très simple : il suffit d’ouvrir dans le menu principal de votre navigateur une fenêtre proposant ce mode de recherche, masquant toutes vos coordonnées. Mais cela ne changera peut-être rien, si l’augmentation est liée au remplissage de l’avion.

Opérez en deux temps

Pour éviter les frais supplémentaires et superflus, l’idéal consiste à rechercher horaires et tarifs sur le site d’un comparateur, puis à réserver sur celui de la compagnie qui vous intéresse (si l’aller et le retour s’effectuent bien avec la même). Vous obtiendrez peu ou prou le même tarif, en toute transparence. Attention toutefois aux compagnies low-cost qui ponctionnent également des frais supplémentaires si vous utilisez une carte de crédit (associée à une réserve de liquidités et non à un compte courant) ou un compte Paypal.

N’oubliez pas les valises !

Vérifiez si un bagage en soute est compris dans le prix du billet. C’est rarement le cas chez les compagnies low-cost, et de moins en moins avec les premiers prix des compagnies régulières. Si ce n’est pas le cas et si vous ne voulez pas vous limiter à 8 ou 10 kilos (poids maximum d’un bagage cabine), mieux vaut réserver une place en soute à l’avance sur le site du transporteur, muni de vos coordonnées de vol… et ce, même si vous avez réservé votre billet chez un comparateur, qui vous facturerait le service plus cher. Attention, les billets d’avion RyanAir ou Easyjet n’incluent pas de bagage cabine mais des “petits sacs”, soit l’équivalent d’un sac à main ou à dos. Exemple : sur RyanAir la dimension des sacs inclus ne doit pas excéder 40 cm x 20 cm x 25 cm. Soyez vigilants et ajoutez les bagages supplémentaires au moment de la réservation pour ne pas payer plus au moment de l’embarcation.

Choisir sa place ou ne pas la choisir ?

À vous de voir. Le service reste gratuit sur certaines compagnies régulières. Chez les low-cost, les places sont attribuées au hasard : si vous voulez être assis à côté de votre moitié ou de votre amie sans débourser un centime de plus, le plus sûr est qu’une seule personne réserve les billets en même temps. Même s’il subsiste toujours un risque…

Une assurance, ça rassure ?

Pas forcément. Les critères des assurances annulation ou perte bagage sont souvent très restrictifs. Vérifiez bien dans quelles conditions les garanties fonctionnent avant de souscrire. Par ailleurs, si vous avez sélectionné un vol non remboursable et non échangeable, sachez que vous pourrez tout de même récupérer le montant de la taxe d’aéroport et de la redevance passager. C’est obligatoire, mais il faut en faire la demande, de préférence en ligne (sinon des frais peuvent être prélevés).

Source: Lire L’Article Complet