Scandale sexuel pour Les Feux de l’amour : une actrice accuse un producteur de harcèlement

Deadline rapporte que Briana Thomas, une actrice qui est apparue dans les Feux de l’amour, accuse un producteur du soap opéra de harcèlement, et a porté plainte contre lui.

Comme un parfum de scandale dans les Feux de l’amour. Le 19 août dernier, Dealine a rapporté qu’une actrice avait porté plainte contre Anthony Morina, showrunner du soap opéra. La victime présumée n’est autre que Briana Thomas, qui entre 2018 et 2019 a joué un petit rôle de barmaid dans la série, années durant lesquelles elle affirme avoir été harcelée par le producteur, qui lui a fait des avances répétées et des remarques sur son corps, lui demandant également de retirer son paréo pour apparaître en bikini à l’écran.

"Il est difficile d’évoluer dans cette industrie, sauf si tu connais quelqu’un pour te pistonner. Commençons par des sessions en privée, pour voir si tu peux être plus à l’aise que cela", lui aurait-il ainsi déclaré Anthony Morina, tout en touchant les ficelles de son maillot. C’est après avoir repoussé ses avances que Briana Thomas a subi "les conséquences" de ce refus de la part du producteur, qui s’en prenait régulièrement à elle en plateau, entre abus verbaux, insultes et humiliation devant les autres membres de l’équipe. "Une fois que la plaignante a encore une fois refusé ses avances, Morina a multiplié les insultes et les obscénités. Elle était choquée, gênée et bouleversée après cette attaque", rapporte ainsi un avocat.

Anthony Morina a-t-il réagi ?

Face aux réticences de la jeune femme à céder à ses avances, Anthony Morina a donné le coup de grâce à sa présence dans les Feux de l’amour, tandis que dans sa plainte Briana Thomas révèle que "lorsqu’elle a fini sa journée de travail, elle a reçu un mail lui faisant savoir que son contrat était terminé". Pour le moment, ni Anthony Morina, ni aucun membre du casting ou de la production du soap opéra n’a répondu à ces allégations. CBS et Sony Pictures Television ont également refusé de commenter.

Source: Lire L’Article Complet