Sophie Cluzel : "L’enjeu est là, sur les bancs de l’école."

A l’aube de la rentrée, la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel s’exprime sur les nouvelles mesures mises en place pour améliorer la scolarisation des élèves en situation de handicap. Entretien.

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Pour la secrétaire d’État qui a connu ces difficultés avec Julia, sa fille porteuse de trisomie 21 aujourd’hui âgée de 26 ans, il reste un travail considérable à accomplir sur la question de l’acceptation de la différence. “Il faut faire toute la place aux enfants handicapés au sein de l’école. C’est ainsi que les regards peuvent changer. L’enjeu est là, sur les bancs de l’école, celui d’un regard bienveillant, enveloppant, d’un regard qui porte. insiste Sophie Cluzel. “Nous allons organiser à partir de mi-octobre une grande campagne de sensibilisation à destination du grand public. La différence existe, et alors ? Elle est une richesse pour notre pays. Il y a plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent« , conclut la secrétaire d’État.

Source: Lire L’Article Complet