Tour de France 2021 : coup de théâtre pour la 4e étape, tout le peloton s’arrête en pleine course

Alors que le troisième jour du Tour de France a été marqué par de nombreuses chutes de cyclistes. Les coureurs, qui avaient un moment envisagé de faire grève, ont décidé de mener une action plus symbolique, ce mardi 29 juin…

Les chutes se multiplient sur le parcours du Tour de France qui a débuté ce samedi 26 juin. Au point que les coureurs ont envisagé de se mettre en grève pour protester contre lesconditions de sécurité et montrer leur mécontentement aux organisateurs de la Grande Boucle. Mais à quelques minutes du départ de cette quatrième étape qui relie Redon à Fougères, ce mardi 29 juin, le spectre de la grève a été écarté.

L’association des coureurs professionnels a envoyé un communiqué, qui repousse la grève, mais appelle à l’ouverture de discussions. "Les coureurs tiennent à souligner le respect qu’ils expriment envers leur sponsor, leurs groupes sportifs, les organisateurs et leur institution internationale. Le public est quelque chose de très important à leurs yeux, c’est donc pour cela qu’ils exerceront leur métier de coureurs cyclistes professionnels dès aujourd’hui", indique le communiqué. En "contrepartie", les cyclistes souhaitent que l’Union cycliste internationale mette en place des discussions pour "adapter la règle des trois km lors des courses par étapes". Une règle qui stipule qu’en cas d’incident mécanique ou de chute dans les trois derniers kilomètres, le coureur concerné par ces soucis sera malgré tout classé dans le même temps que le groupe auquel il appartenait.

Une minute de silence sur le Tour de France

S’ils n’ont pas fait grève, les cyclistes du Tour de France ont tout de même tenu à marquer leur mécontentement. Après avoir pris le départ fictif de Redon et roulé quelques minutes, les coureurs ont posé le pied-à-terre à 13h47 pour respecter une minute de silence, sans aucune prise de parole, avant de repartir vers Fougères. André Greipel, le sprinter d’Israel Start-Up Nation, a initié cette brève interruption de la course. L’Allemand a demandé au Français, Julian Alaphilippe de se mettre devant, le temps de cette action symbolique. Après cette courte interruption, la course a repris sur un rythme tranquille.

Source: Lire L’Article Complet