Troisième dose : combien de temps dure la protection face au variant Omicron ?

Depuis son apparition, Omicron suscite de vives inquiétudes. Le gouvernement français insiste donc sur l’importance de recevoir une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19, afin de se protéger contre ce nouveau variant. Mais que sait-on de la durée de protection de ce booster face à Omicron ?

Restez informée

Alors que le variant Omicron ne cesse de progresser, plus de 23 millions de doses de rappel de vaccin contre le Covid-19 ont déjà été administrées en France. Mais qu’en est-il de la durée de protection conférée par la troisième dose face à une infection à Omicron ? Les premières données ont été publiées par l’agence de santé britannique (UK Health Security Agency) le 23 décembre dernier.

Les vaccins contre le Covid-19 semblent mieux protéger contre le variant Delta

Ces travaux avaient pour but d’évaluer la protection conférée par les différents vaccins existants contre les formes symptomatiques du Covid-19. Ainsi, 147.597 cas positifs au variant Delta et 68 489 cas positifs au variant Omicron ont été analysés. Plusieurs schémas vaccinaux ont donc été comparés :

  • Trois doses de Pfizer/BioNTech
  • Deux doses de Pfizer et une dose de rappel de Moderna
  • Deux doses d’AstraZeneca suivies d’une dose de Pfizer ou de Moderna

Selon les premières constatations de l’agence de santé britannique, les vaccins protègeraient mieux contre les anciens variants, et ce quel que soit le schéma initial. L’instance indique en effet que l’efficacité des sérums est « plus faible pour Omicron que pour Delta« .

L’efficacité des vaccins contre le Covid-19 baisse dix semaines après l’injection d’une troisième dose

Alors, au bout de combien de temps la troisième dose ne protège plus efficacement contre une infection au variant Omicron ? Selon les auteurs des travaux, l’efficacité du vaccin Pfizer est « d’environ 70% » après l’injection d’une dose de rappel. Cependant, elle chute à moins de 50% dix semaines après l’administration de ce booster. Il en est de même pour une vaccination avec AstraZeneca, suivie d’un rappel avec Pfizer ou Moderna : dix semaines après l’injection de la troisième dose, la protection baisse respectivement à 35% et 45%.

Mais le taux de protection est significativement différent pour les personnes ayant été vaccinées avec deux doses de Pfizer et ayant reçu un rappel avec Moderna : elles semblent être les mieux protégées face au variant Omicron. En effet, l’efficacité du vaccin Moderna reste d’environ « 70 à 75% » jusqu’à neuf semaines après l’injection de la troisième dose.

Si le taux de protection du vaccin contre les formes graves du Covid-19 devrait rester aussi stable avec Omicron qu’avec les anciens variants, l’agence de santé britannique rappelle que ces analyses sont à prendre avec prudence.

Source: Lire L’Article Complet