Un collectif international accuse la Pologne de tolérer l'homophobie

« Les agressions homophobes se multiplient en Pologne car elles sont tolérées par le parti au pouvoir qui a fait des
minorités sexuelles son bouc émissaire. » : Ce lundi, le réalisateur espagnol
Pedro Almodovar, la romancière canadienne
Margaret Atwood, la romancière polonaise
Olga Tokarczuk, prix Nobel de littérature ont co-signé une lettre ouverte accusant le parti conservateur Droit et Justice (PiS) au pouvoir en Pologne de tolérer l’
homophobie. La lettre ouverte, qui a été publiée notamment par le journal polonais Gazeta Wyborcza et le quotidien français Le Monde, a également été signée par les écrivains américain Paul Auster, sud-africain J.M. Coetzee, britannique Ian McEwan, l’auteur franco-marocaine Leila Slimani, et les acteurs Ed Harris et James Norton.

Arrestation de Margot, militante pour la cause homosexuelle : une « prisonnière politique »

Le texte évoque la manifestation de protestation du 7 août à Varsovie contre l’arrestation d’une militante de la cause des homosexuels connue sous le nom de Margot. Des dizaines de participants à cette mobilisation avaient été arrêtés lors d’affrontements avec la police. Selon les signataires, Margot est une « prisonnière politique » car elle est accusée d’avoir endommagé une camionnette affichant des slogans homophobes et faisant partie « d’une campagne de haine généreusement financée ».

Les minorités sexuelles sont devenues la « cible » du gouvernement polonais

Les signataires appellent le gouvernement polonais à cesser de « prendre pour cibles les minorités sexuelles, de soutenir les organisations qui répandent l’homophobie et à demander des comptes à ceux qui sont responsables des arrestations violentes et illégales du 7 août 2020 ».

Les droits des homosexuels sont devenus un sujet polémique en Pologne sous le gouvernement conservateur qui mène campagne contre ce qu’il qualifie d’« idéologie LGBT ». Depuis l’arrivée au pouvoir du PiS, plusieurs régions en Pologne se sont proclamées « zones exemptes d’idéologie LGTB », en réaction contre la politique de défense des droits des homosexuels du maire de Varsovie Rafal Trzaskowski, membre du parti d’opposition Plateforme civique.

Source: Lire L’Article Complet