Vaccin Pfizer entièrement approuvé par les autorités de santé américaine : pourquoi c’est une bonne nouvelle

Jusqu’à présent, le vaccin contre la Covid-19 développé par les laboratoires Pfizer et BioNTech n’avait obtenu qu’une autorisation temporaire d’urgence. Le 23 août, la Food and Drug Administration (FDA) a définitivement approuvé ce sérum anti-Covid. Que signifie cette entière approbation ? Que peut-elle changer ? Explications.

Restez informée

La formule des groupes pharmaceutiques Pfizer et BioNTech est l’un des premiers vaccins contre la Covid-19 à avoir été autorisé et inoculé dans plusieurs pays. “Le 31 décembre 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a accordé une autorisation pour une utilisation d’urgence au titre du protocole EUL” pour ce sérum contre le coronavirus, indique l’agence onusienne sur son site. Les autorités sanitaires américaines avaient également décidé de soumettre ce vaccin anti-Covid à une procédure d’autorisation temporaire d’urgence.

Covid-19 : les autorités sanitaires américaines ont pleinement approuvé le vaccin Pfizer

La Food and Drug Administration (FDA), l’agence américaine du médicament, a annoncé, dans un communiqué publié le 23 août, qu’elle a complètement approuvé le sérum de l’alliance Pfizer/BioNTech pour les personnes âgées de 16 ans et plus. Il s’agit du “premier vaccin” entièrement approuvé par l’autorité sanitaire américaine, qui a analysé minutieusement les données scientifiques et le processus de fabrication de cette formule anti-Covid.

“L’approbation de ce vaccin par la FDA est une étape importante dans notre lutte contre la pandémie. (…) Le public peut être certain que ce vaccin répond aux normes élevées de sécurité, d’efficacité et de qualité de fabrication que la FDA exige d’un produit approuvé”, a déclaré la cheffe par intérim de la FDA, Janet Woodcock.

Bien que le sérum de Pfizer et BioNTech ait obtenu cette entière approbation, l’agence américaine du médicament a tenu à préciser que le vaccin continue à être disponible sous une autorisation conditionnelle pour les personnes mineures âgées de 12 à 15 ans et pour l’administration d’une troisième dose chez certains patients immunodéprimés.

Après cette décision de la FDA, le Pentagone a rapidement indiqué que le vaccin contre le coronavirus allait devenir obligatoire pour tous les membres des forces armées américaines car le sérum est désormais définitivement approuvé.

Vaccin Pfizer : cette entière approbation de la FDA pourrait permettre d’accélérer la vaccination

Les autorités américaines espèrent que cette homologation définitive du vaccin de Pfizer pourra inciter les personnes réticentes à se faire vacciner. “Même si des millions de personnes ont déjà reçu de façon sûre des vaccins contre le Covid-19, nous reconnaissons que, pour certains, cette autorisation pourra donner plus de confiance dans la vaccination”, a développé Janet Woodcock.

Même son de cloche du côté d’Albert Bourla, patron du laboratoire Pfizer : “Nous espérons que cette décision contribuera à accroître la confiance dans notre vaccin, car la vaccination reste le meilleur outil dont nous disposons pour protéger des vies.” Quelques heures après l’annonce de la FDA, le président américain Joe Biden a aussi réagi à cette autorisation définitive du sérum Pfizer. “Cette approbation devrait conférer davantage de confiance dans le fait que ce vaccin est sûr et efficace. Si vous n’êtes pas encore vacciné, c’est le moment”, a-t-il écrit sur Twitter.

Les enfants de moins de 12 ans pourraient bénéficier du vaccin de Pfizer

Cette homologation définitive de la formule de Pfizer permet aux professionnels de santé de prescrire un remède hors des recommandations. En clair, cette approbation pourrait amener certains praticiens à décider d’administrer le sérum à des mineurs fragiles de moins de 12 ans, qui ne sont pas en mesure de se faire vacciner. Cependant, cette pratique devrait rester rare. Pour rappel, des essais cliniques sur les tout-petits sont actuellement en cours pour déterminer l’efficacité et la sécurité du vaccin anti-Covid pour cette tranche d’âge. Les résultats de l’essai de phase 3 de Pfizer pour les enfants de 5 à 11 ans devraient être révélés en septembre et ceux pour les enfants moins âgés sont attendus quelques mois après.

Source: Lire L’Article Complet