Vaccination contre la Covid-19 : gare au "syndrome du vacciné"

La campagne de vaccination contre la Covid-19 est désormais ouverte à toutes les personnes majeures et les adolescents de 12 à 18 ans y auront accès dès le 15 juin. Au total, près de 28 millions de Français sont d’ors et déjà primo-vaccinés, c’est-à-dire qu’ils ont reçu leur première dose de vaccin, et 13 652 005 sont entièrement vaccinées. 

Mais attention, qui dit vacciné ne veut pas dire à l’abri d’une contamination. Un rappel nécessaire alors que certain.e.s, beaucoup trop enthousiastes à l’idée de s’être enfin fait injecter le vaccin, laissent tomber dans la foulée le respect des gestes barrières. Le nom de ce nouveau mal : le “syndrome du vacciné”.

C’est quoi le “syndrome du vacciné” ?

Le “syndrome du vacciné” est propre aux personnes ayant reçu une ou deux doses de vaccin, mais qui cessent d’appliquer les gestes barrières. Fini le lavage des mains régulier, à la poubelle le masque et au diable le respect de la distanciation sociale ! 

Selon Jocelyn Raude, enseignant-chercheur en psychologie sociale à l’Ecole des hautes études en santé publique, “ce sentiment de soulagement s’accompagne d’un relâchement des comportements lié à la vaccination”, analyse-t-il pour Le Monde. Un sentiment aussi exacerbé par la réouverture des terrasses, des lieux culturels et l’arrivée du beau temps.

Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches confiait récemment sur Europe 1 que certains de ses patients étaient justement des personnes ayant déjà reçu une première dose de vaccin.

À partir de quand la vaccination nous protège-t-elle ?

Être vacciné ne signifie pas que vous êtes protégé contre le virus. Le vaccin empêche seulement de développer une forme grave de la maladie, mais ne peut pas vous prémunir d’une contamination. De même, vous pouvez très bien être asymptomatique, et donc transmettre quand même le virus. 

Le vaccin met deux semaines à agir après chaque injection. Entre les deux injections, la protection contre une forme symptomatique et grave de la Covid-19 est d’environ 50%. Ce pourcentage augmente aux alentours de 80% entre 14 et 21 jours après cette première dose.  

“C’est quatorze jours après la deuxième injection que vous avez le droit de baisser la garde”, insiste le professeur Anne-Claude Crémieux, professeur de maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Louis à Paris et membre de l’académie nationale de médecine, sur France 3 Paris

Si une personne est testée positive à la Covid-19 entre ses deux doses, elle devra attendre minimum trois mois avant de pouvoir recevoir la deuxième, préconise la Haute autorité de Santé (HAS).

  • Fièvre, courbatures, maux de tête : quels effets après la vaccination contre la Covid-19 ?
  • Covid-19 : non, la vaccination n’empêche pas d’être contaminé

Source: Lire L’Article Complet