Zoom sur les Thermes de Luchon dans les Pyrénées

Ce lieu s’inscrit dans la longue histoire des thermes européens, de l’Antiquité à la Belle Epoque. Des cosmétiques devraient bientôt y être fabriqués.

Restez informée

Nichés au cœur des Pyrénées dans un écrin de verdure à 600 mètres d’altitude, entourée de massifs culminant à plus de 3 000 mètres, les thermes de Luchon proposent un art de vivre séculaire fondé sur l’hydrothérapie. Les curistes y trouvent à la fois un lieu hors du temps et un complexe moderne offrant toutes les possibilités du bien-être thermal du XXIe siècle.

Une source antique

Ce sont les Romains qui ont creusé il y a deux mille ans les premières piscines thermales de Luchon. La ville portait alors le nom de Ilixon, la déesse des eaux. Au Moyen Âge, les bains sont tombés dans l’oubli jusqu’au XVIIIe siècle. En 1759, le baron d’Étigny, intendant de la province, décide de leur redonner leur éclat. Le succès est au rendez-vous lorsque le duc de Richelieu vient faire un séjour et en fait la promotion à la cour de Versailles. Mais c’est au XIXe siècle que la ville d’eau devient un lieu de villégiature incontournable pour la haute société. En 1857, un nouvel établissement conçu par l’architecte Edmond Chambert est inauguré : les thermes entrent dans l’ère médicale. Le prince impérial, fils de Napoléon III et l’impératrice Eugénie, s’y fait soigner. Gustave Flaubert, Victor Hugo ou Guy de Maupassant viennent y faire des cures…

Un vaporarium unique en Europe

Sodiques, alcalines, et hyperthermales, les propriétés thérapeutiques des eaux de Luchon, parmi les plus riches en soufre d’Europe, étaient reconnues dès l’Antiquité. Une récente datation au carbone 14 a évalué leur âge entre 14 000 à 18 000 ans  ! Les eaux thermales sulfurées sodiques et la boue soufrée sont tout particulièrement préconisées pour soigner les rhumatismes, les voies respiratoires et la sphère ORL. L’originalité des thermes de Luchon est de proposer des cures pour les enfants, propres à désencombrer et assainir durablement les jeunes muqueuses. Mais son point d’orgue, c’est son vaporarium : cet immense hammam naturel, constitué de galeries creusées dans la roche sur 150 mètres, distille naturellement un bain de vapeur entre 38 °C et 42 °C. Un havre de sérénité !

Sport et bien-être

28 000 personnes viennent se détendre chaque année à Luchon. Peut-être parce que la station a su se positionner sur le marché concurrentiel des thermes européens, en mariant sports de grand air aux activités de bien-être. Rando ou parapente en été, ski ou raquette en hiver : entre deux soins, on profite d’un panorama exceptionnel au cœur d’une nature grandiose. Si jusqu’ici les thermes étaient entièrement gérés par la municipalité, des acteurs privés devraient entrer prochainement dans le capital, préfigurant une montée en puissance de la première station thermale des Pyrénées. Avec notamment pour projet la mise en place de produits cosmétiques à base d’eau de Luchon…

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Cocoon n°1 juillet-août 2021

A lire aussi :

⋙ Hautes-Pyrénées, entre rando et balnéo

⋙ Thermalisme: ses indications inattendues

⋙ Forme : thalasso, cures thermales… Il faut que ça bouge !

Source: Lire L’Article Complet