Comment porter la fausse fourrure avec style et modernité ?

S’il y a bien une tendance à adopter encore cette saison, c’est elle ! Mais attention, quelques règles sont à prendre en considération. Nos conseils pour l’adopter sans vulgarité aucune et tout en modernité.

Restez informée

A la question, « la fausse fourrure fait-elle désormais partie intégrante des indispensables de notre dressing ? », la réponse est « Absolument ! », et particulièrement ces dernières saisons, à l’ère de la mode comfy où l’on aime se lover dans des pièces douces et confortables. Nous avions demandé quelques éclairages à Thomas Zylberman, Senior Designer Women’s RTW chez Carlin, pour dompter sans se tromper cette pièce tendance du moment. Si elle a bien souvent été considérée comme vulgaire et parfois même ringarde, la voici revenir sur le devant de la scène et descendre directement des podiums de la fashion week pour nous réchauffer avec style cet hiver. Quelles coupes pour quelles morphologies ou encore quelles couleurs et avec quoi porter notre veste ou manteau en fausse fourrure cet hiver, découvrez tous nos conseils pour trouver le modèle qu’il vous faut.

Fausse fourrure : comment bien la choisir ?

On pourrait croire que plus on est fine et grande, plus on peut aller vers le poil long ; et que plus on est petite, plus on aurait intérêt à aller vers le poil ras… Alors, ce n’est pas faux mais il y a aussi et surtout un paramètre décisif : la mode ! Et là, pour cet hiver, il n’y a pas à finasser, qu’on soit grande ou petite, la fausse-fourrure se joue 70’s baba-chic : effet poils de lapin ou frisés façon agneau de Mongolie ou encore carrément longs et soyeux sont à envisager.
Vous n’êtes pas fan de l’effet revival ? L’option teddy bear façon doudou est pour vous.

Manteau en fausse fourrure : des erreurs à ne pas commettre…

Tout d’abord, soit on choisit l’effet plus-vrai-que-vrai, soit on assume franchement le côté faux… et fun ! Mais attention, on fait attention avec ce type de pièce, pour ne pas tomber dans le vulgaire, le trop cheap ou… le débat !
– Car oui, il faut le savoir : choisir une fausse fourrure qui fait hyper-vraie peut vous exposer à des réflexions des « anti-fourrure », jamais très agréables même si l’on peut évidemment comprendre.
– Par ailleurs, on y va mollo sur le make-up avec cette pièce forte ! Pas de smokey eye trop charbonneux ou de lèvres exagérément rouges glossy.
– Idem pour les bijoux ou les chaussures : on privilégiera le casual sur le glamour.
– Et surtout : on ne ceinture pas son manteau ou sa veste en fourrure ! C’est – a priori – réservé aux podiums.

Côté palette, il y a couleur et couleur ! Cet automne-hiver, on privilégiera les teintes chaleureuses ambrées, cognac, donc plutôt naturelles, ou on joue les teintes profondes de prune, d’aubergine, de rouge raisin mûr presque noir… Sinon, émeraude pour faire son intéressante !

Par ailleurs, on porte surtout la fausse fourrure le jour ! Le soir, il y a toujours une petite ambiguïté… Et puis, dans la vraie vie, le poil se porte surtout avec… un jean.

Fausse fourrure : quelles sont les pièces à adopter et avec quoi les porter ?

La jupe longue à poils frisés restant à ce jour une utopie, on est bien obligés de se rabattre sur le petit manteau trois-quarts, la veste courte ou le gilet sans manche. Le blouson zippé reste aussi une option sympa.

Le « look good » avec la fausse fourrure ?
Alors, que les choses soient bien claires : la fausse fourrure se porte dans un contexte casual et décontracté ou dans un contexte culturel : virée shopping, chocolat chaud avec Antoine ou Sophie, expo, concert, festival, voire même dégustation d’huîtres en plein air !
Donc cela se porte principalement avec un jean, slim ou évasé, voire même un pantalon en velours côtelé.
Les autres options sont : la jupe casual courte en daim ou en velours, ou une petite robe en crêpe imprimée à petites fleurs d’automne. Le reste, on oublie ! Inutile d’insister, la robe en satin est proscrite. Et non, ça ne se porte pas au bureau, sauf si vous votre secteur vous le permet bien entendu !

Les bons accessoires sur lesquels miser avec la fausse fourrure :
– Aux pieds, quelque chose de plutôt « dégaine » et cool : les petites boots et autres bottes et bottines tendance, des pièces un peu rock-attitude seront parfaites (coucou les chunky boots !)
– Autour du cou : seuls les pendentifs et sautoirs en argent martelés façon bohème-rock seront tolérés cette saison (merci Janis Joplin !). Les plus audacieuses oseront une chaîne en or…
– Côté sac à main, soit on joue l’effet 70’s avec une grande besace en cuir souple, soit on mise sur une allure rock avec un mini sac en cuir matelassé porté en bandoulière.
L’option fashionista : un sac de voyage vintage en toile monogrammée et bordures en skaï patinées, à trouver dans une bonne friperie !

Vous l’aurez compris, l’idée étant de décaler au maximum cette pièce forte avec des classiques décontractés : résultat garanti.

Source: Lire L’Article Complet