Les lieux insolites où défilent les marques en période de Covid

Covid-19 oblige, les marques réinventent leur façon de défiler. Elles investissent aussi des lieux qui se font chaque fois plus inattendus.

Le jardin privé d’un créateur à New York, une forêt non loin de Londres, le bassin vide d’une piscine à Milan, le toit de la Tour Montparnasse à Paris… Cette saison, les défilés de la Fashion Week font le plein de lieux inédits, plus originaux les uns que les autres. Étant donnée l’épidémie de coronavirus, le nombre de spectacles physiques – avec ou sans invités – a été drastiquement réduit mais certaines marques ont maintenu leur volonté de maintenir les shows malgré les contraintes. Et pour se démarquer, plusieurs maisons de luxe misent sur le lieu de la présentation.

Burberry s’est exportée en forêt à l’extérieur de Londres pour un spectacle hybride entre défilé et performance artistique.

Les mannequins de Sunnei ont défilé dans le grand bassin de la piscine du Lido à Milan vidée à l’occasion de la présentation de la collection printemps-été 2021.

Christelle Koché a d’ores et déjà annoncé que son défilé printemps-été 2021 aurait lieu en plein air dans le parc des Buttes-Chaumont.

Pour présenter sa collection printemps-été 2021, Coperni organise le défilé le plus haut jamais donné à Paris, et ce sur le toit de la Tour Montparnasse.

Dans la forêt profonde

Les défilés de la Fashion Week consacrés aux prochaines collections estivales sont loin de ressembler à ceux que l’on connaissait pré-Covid. Face aux contraintes sanitaires, les marques jouent la carte de la prudence en respectant les gestes barrières et en réduisant la jauge des invités. Bon nombre d’entre elles ont d’ailleurs privilégié l’organisation d’un show en extérieur.

À New York, première ville du calendrier, Jason Wu a inauguré la semaine de la mode américaine en recréant une jungle sur le toit ouvert de Spring Studio dans le quartier de Tribeca. Le défilé de Christian Siriano s’est déroulé, lui, dans le jardin fleuri de la maison du créateur située dans l’État du Connecticut, non loin de New York. Toujours dans le registre bucolique mais cette fois-ci à Londres, Burberry et Erdem ont opté pour une promenade en forêt afin de présenter leurs vestiaires printemps-été 2021. À Milan, c’est Sunnei qui remporte la palme du lieu ouvert le plus original avec un défilé dans l’immense bassin de la piscine du Lido, entièrement vidée de ses eaux pour l’occasion.

En vidéo, le défilé Burberry dans les bois

Au cœur des Buttes Chaumont

À Paris, les défilés démarrent ce lundi 28 septembre. Seules une vingtaine de marques ont prévu d’organiser un défilé physique et certaines d’entre elles ont d’ores et déjà annoncé qu’elles le feraient aussi en extérieur. Pour Coperni, ce sera le toit de la Tour Montparnasse pour le défilé le plus haut jamais donné à Paris. De son côté, Koché a prévu de s’installer au cœur du parc des Buttes Chaumont avec un spectacle «ouvert à tous, dans le respect des mesures sanitaires», comme le précise la marque. Le label AMI a lui aussi prévu d’organiser un défilé en plein air sans pour autant dévoiler le lieu exact de l’événement.

Côté intérieur, Louis Vuitton s’éloigne de la Cour carrée du Louvre, le lieu historique des défilés de Nicolas Ghesquière, pour s’installer à La Samaritaine. Propriété du groupe LVMH, le grand magasin avait fermé ses portes en 2005 le temps d’une vaste rénovation. Censé rouvrir en avril 2020, LVMH table désormais sur une inauguration début 2021. Les invités du défilé Louis Vuitton auront donc l’honneur de s’offrir un premier aperçu de La Samaritaine dans sa version flambant neuve.

McDo des Champs-Élysées

Ce n’est pas la première fois que les défilés de la Fashion Week prennent leurs quartiers dans des endroits qui sortent de l’ordinaire. Certains créateurs en ont d’ailleurs fait leur spécialité. Demna Gvasalia, directeur artistique de Balenciaga et anciennement de Vetements, a organisé pour cette dernière des défilés au Président, un restaurant chinois de Belleville, au Dépôt, un sex-club gay du Marais, et même dans un McDonald’s des Champs-Élysées l’année dernière.




Simon Porte Jacquemus n’est pas le dernier quand il s’agit de se montrer original. Par deux fois, le créateur s’est installé en pleine campagne : champ de lavande en juin 2019 pour célébrer les 10 ans de sa marque, champ de blé en juillet. Pour rendre hommage à ses racines sudistes, le directeur artistique de Jacquemus s’était également exporté sur une plage des calanques ainsi que sur le toit du Mucem à Marseille.

Autre moyen de rêver mais à l’étranger cette fois-ci : les défilés croisière. Ces collections hors du calendrier officiel sont présentées chaque année aux quatre coins du monde. Elles invitent au voyage lors d’un défilé où le décor compte parfois tout autant que la collection. Chanel, Dior, Louis Vuitton… les marques se sont auparavant exportées respectivement à Cuba, Marrakech ou encore Rio de Janeiro.

Source: Lire L’Article Complet