Une santiag réinventée, une collaboration pop et solaire… L'Impératif Madame

Retour sur ce que la rédaction veut impérativement partager cette semaine.

Une envie irrépressible de printemps ? La mode nous accompagne dans cette dernière ligne droite. Chez Monoprix on ira chercher la bonne humeur et le vêtement solaire dans la nouvelle collaboration pop et collorée qu’inaugure l’enseigne avec la créatrice Diane Ducasse. mango aussi apporte un peu de soleil en dévoilant sa collection de denim, placée sous le signe de la responsabilité et des beaux jours à venir. Mais en attendant que le mercure grimpe, la marque Baya initie au yoga depuis chez soi via un programme diffusé en ligne, qui saura séduire les amateurs et les confirmés en recherche de perfectionnement.

L’accessoire cocon de Louis Vuitton

Cette saison, la griffe privilégie l’esprit cosy. Après sa “bottine oreiller”, la maison poursuit en effet sa quête de confort avec un sac Coussin qui se glisse à l’épaule. Un accessoire fabriqué dans les Ateliers maroquinerie de Louis Vuitton grâce à la technique des piqures retournées. Celui-ci demande également un total de dix-huit pièces en cuir pour assurer sa conception, et se pare de son célèbre logo. Le résultat se veut chic et discret, ou l’image même d’un savoir-faire unique dont seule la maison tient les secrets.

Disponible le 26 février sur louisvuitton.com.

La collaboration pop et solaire

Disponible sur monoprix.fr.

Comment rendre son intérieur plus lumineux à l’heure où l’hiver vit ses derniers instants ? Une décoration peut aider ainsi qu’un vestiaire coloré comme le suggère Monoprix. L’enseigne collabore avec la marque DA/DA, pilotée par Diane Ducasse et propose des imperméable matelassé au col velours, un ensemble à carreaux ponctué d’un pull sans manches. C’est aussi toute une gamme d’éléments de décoration aux couleurs acidulées qui sera disponible. On pourra se laisser tenter par une table basse ronde, un set d’assiettes arty ou un tabouret «Diabolo».

Disponible sur monoprix.fr.

Le jean Mango responsable

30 millions. C’est le nombre de litres d’eau que la dernière collection de Mango a permis d’économiser selon l’enseigne espagnole, qui vient de lancer sa nouvelle collection denim du printemps. Ce résultat d’économie en eau, elle l’explique grâce à l’utilisation de procédés innovants comme le laser ou l’ozone qui tendent à se généraliser dans l’industrie du jean mis au défi de la responsabilité, le jean étant le vêtement qui pollue le plus. Cette collection met ainsi le denim à l’honneur et dans tous ses états : robes, pantalons, blousons… tous inspirés des années 1990.

Disponible sur mango.com.

Un masque pointu

Disponible en édition limitée dès fin janvier sur marineserre.com et r-pur.com.

C’est l’histoire de deux marques qui s’associent pour dévoiler un masque aussi protecteur que mode. D’un côté, R-PUR, lancée en 2016 et spécialisée dans les masques antipollution. De l’autre, Marine Serre, référence de la création française et propulsée sur le devant de la scène avec ses collections post-apocalyptiques. Ensemble, elles lancent un masque facial “conçu pour protéger de la pollution urbaine, tout en assurant la sécurité et le confort d’un produit qui est aujourd’hui indispensable dans notre vie quotidienne”. Doté de doubles sangles, celui-ci filtre les nanoparticules présentes dans l’air, des bactéries et des virus.

Disponible sur marineserre.com et r-pur.com.

Du yoga chez soi

Disponible sur studio.baya-france.com.

La crise sanitaire n’est sans doute pas étrangère à ce nouveau dispositif bien être mis en place par Baya. La marque française lance son application de cours en ligne de yoga baptisée «Baya Home Studio». Ici, on choisit son abonnement et on profite. Au programme : plus de 150 vidéos inédites de cours prodigués par des professionnels, avec chaque mois son lot de nouveautés. L’occasion de se laisser tenter par la naturopathie ou la très populaire méditation. Chaque jour, l’application proposera également deux cours en direct, et des rendez-vous individuels disponibles pour les amateurs et les passionnés.

À découvrir sur studio.baya-france.com.

La santiag élégante de Lou Doillon

Disponible sur freelance.fr.

De Lou Doillon, on connaît une silhouette androgyne, un timbre de voix singulier et un style vestimentaire pointu. Une singularité qu’elle met cette fois au profit de la marque de chaussures Free Lance lancée dans les années 1980. «Quand Freelance m’a contacté au début de cette année 2020, qui allait se révéler surprenante pour nous tous, pour réaliser une collaboration, je me suis replongée dans ces années 90», confie l’artiste touche-à-tout. Ici, la fille de Jane Birkin réinterprète deux modèles iconiques : la Calamity 4 en version boots et botte. Lignes franches, esprit urbain, mélange de masculin-féminin et détails rock font de ces chaussures les nouveaux must-have de cette fin d’hiver.

À découvrir sur freelance.fr.

Source: Lire L’Article Complet