Le Bénin d’hier et de demain : la sélection musicale du « Monde Afrique » #28

Au pays d’Angélique Kidjo, un groupe de jeunes filles fait écho à un orchestre de légende, tandis qu’un guitariste rend hommage à son mentor américain…

Chaque mercredi, Le Monde Afrique vous présente trois nouveautés musicales issues ou inspirées du continent. Cette semaine, voyage au Bénin – et à travers les époques – avec le Star Feminine Band, un groupe de jeunes filles pleines d’avenir, l’Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou, formation de légende rééditée par un label britannique, et Lionel Loueke, guitariste de génie inspiré par le jazz de Herbie Hancock.

« Peba », de Star Feminine Band

Elles s’appellent Angélique, Urrice, Marguerite, Sandrine, Grace, Julienne et Anne, ont entre 10 et 16 ans et sont les dignes héritières d’Angélique Kidjo – « notre inspiration principale », reconnaît André Baleguemon. Le Star Feminine Band a vu le jour en 2016 à Natitingou (nord-est) suite à un communiqué radio du musicien pour former des filles bénévolement. Batterie, claviers, basse, guitare… « Certaines n’avaient jamais vu ce genre d’instruments ! » Des dizaines de concerts plus tard, le groupe a fait paraître, vendredi 13 novembre, un album de huit titres dont Peba, qui parle de l’importance de l’école.

« Mi Kple Mi De », de l’Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou

Gardons Angélique Kidjo comme fil conducteur et souvenons-nous qu’à ses débuts, elle fut accompagnée par l’Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou, formé en 1969. Le groupe « le plus légendaire du pays », selon le journaliste et producteur français Florent Mazzoleni, a une discographie pléthorique. Il a joué avec Fela Kuti, Manu Dibango, Miriam Makeba… En 1978, l’orchestre « tout-puissant » a sorti un album sans pochette, simplement référencé « ALS059 », que le label britannique Acid Jazz Records réédite aujourd’hui en vinyle sous le nom de Segla, titre d’un des trois longs morceaux qui composent l’opus.

« Cantaloupe Island », de Lionel Loueke

Lui aussi a joué avec Angélique Kidjo, cet été, pour interpréter l’hymne du Bénin à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Tout comme son mentor, Herbie Hancock, qui invita la chanteuse sur le morceau Safiatou, en 2005. Dans son album HH, paru le 16 octobre, le guitariste Lionel Loueke, 47 ans, rend hommage au jazzman américain en revisitant ses compositions les plus célèbres : Cantaloupe Island, Watermelon Man, Rockit… Le musicien béninois a rencontré le pianiste en 2001, après avoir quitté Cotonou pour les Etats-Unis, puis, à partir de 2004, l’a accompagné dans ses tournées.

Source: Lire L’Article Complet