Le chef de l’orchestre philharmonique de Besançon Pascal Vuillemin réalise ses rêves de chanson et sort un premier album

C’est un mélange des genres qui surprendra ceux qui avaient l’habitude de le voir baguette à la main diriger l’orchestre philharmonique « André Stapfer » de Besançon : le chef Pascal Vuillemin est passé du classique à la chanson. Ses chansons. Un vieux rêve qu’il a enfin pu réaliser, profitant des confinements et de l’arrêt des concerts. Un grand écart artistique qu’il assume pleinement : « J’ai toujours considéré qu’il n’y avait pas de frontières entre les musiques, et ça, je le sais depuis ma tendre enfance. Mon père écoutait beaucoup de symphonies, beaucoup de classique, ma mère écoutait des chanteurs français. Et moi très jeune j’ai compris que la mélodie était l’essentiel dans la musique, que ce soit dans le classique, la variété, le jazz, etc.« .

Un album de treize chansons

Le confinement artistique a été difficile pour le musicien, alors il en a profité pour s’atteler à ce projet d’album. Des chansons écrites et composées pour lui et qu’il a enregistrées avec ses amis musiciens, dont des figures de la scène régionale : « Ça fait trente ans que j’ai des chansons en moi, je n’ai jamais eu le temps de les développer, de les écrire, c’était le moment ou jamais. Et en même temps, à cette période j’ai perdu mon père, ça a été un choc affectif important et je me suis dit : ‘commence à écrire une chanson, deux chansons, deux-trois musiques, et on verra après’« .

Après, cela donne cet album intitulé L’Heure bleue et qui contient treize chansons, aux accents romantiques ou nostalgiques et pleines de douceur. Il sort ce 19 novembre.

Source: Lire L’Article Complet