Musique : à la découverte du festival de Tatihou

Un kilomètre et demi sépare Tatihou de Saint-Vaast-la-Hougue dans la Manche. A marée haute, l’ilot de 28 hectares dominé par une tour Vauban est coupé du monde. Au camping de Reville se retrouvent chaque année des amoureux du festival de Tatihou. Quand la mer commence à se retirer, ils enfilent une tenue et des chaussures adéquates et partent en procession vers l’île Tatihou. La traversée dure entre 15 et 30 minutes selon le rythme de marche. Une étrange transhumance au milieu des parcs à huitre découverts par la marée.

Des artistes éblouis

La chanteuse écossaise Julie Fowlis assiste éblouie à cette marée humaine. Elle est originaire des îles Hébrides. “C’est vraiment beau. J’ai beaucoup de chansons enracinées dans la vie des îles. Des chansons qui parlent de la mer, de la vie au bord de la mer, avec la mer, alors je me sens comme à la maison ici“, détaille-t-elle. Les concerts s’organisent entre deux marées, ce qui laisse environ trois heures. Sous le chapiteau de 1 200 places, la magie opère.

Source: Lire L’Article Complet