"Babylon" : Damien Chazelle raconte l’âge d’or d’Hollywood des années 20, côté trash

Cinéma et musique sont le fil conducteur des films de Damien Chazelle. Whiplash et La La Land reflètent sa fibre musicale, Babylon, son amour du cinéma. Mais les deux sont toujours liés, comme dans cette reconstitution au cordeau du Hollywood des années vingt, à la mise en scène ébouriffante, et où le réalisateur américain donne un de ses meilleurs rôles à Brad Pitt. Sortie dans les salles : mercredi 18 janvier.

Années folles

En 1926 à Los Angeles Jack Conrad (Brad Pitt) est la star de la Vitaphone, une major d’Hollywood. De son côté, comme beaucoup d’autres jeunes femmes, Nelly LeRoy (Margot Robbie) débarque dans la cité des anges, attirée par le miroir aux alouettes du cinéma, sûre d’elle. Entre fêtes orgiaques où se mêlent sexe, drogues et mafia, et tournages, la rencontre du roi de l’écran avec la starlette est inévitable, au moment où le cinéma passe du muet au parlant.

Grandeur et décadence d’Hollywood ! Damien Chazelle filme l’apogée d’une époque libertaire dont la nature tient dans ce sobriquet d' »années folles » qui lui va si bien. Leur folie prend des proportions incroyables, que le réalisateur Kenneth Anger avait dévoilées dans Hollywood Babylon, son livre de 1959 sur les frasques scandaleuses de la Mecque du cinéma, au cœur du film.

Les enfers

Avec ce troisième long métrage, Damien Chazelle semble achever une de ses ambitions de cinéaste. Comme les Fincher, Anderson ou Mendes… Chazelle connaît son histoire du cinéma, et sait d’où il vient. Ce qui compte, c’est où il va. Il étonne encore avec Babylon, en levant le voile sur le côté sombre de la légende hollywoodienne. Babylon, c’est l’anti-The Artist sur la même époque. Le réalisateur n’est pas avare en scènes explicites de débauche, avec un fil scatologique constant, sur lequel s’ouvre d’ailleurs le film avec un éléphant mémorable.

Adepte du plan séquence, Damien Chazelle chorégraphie ses acteurs et sa caméra avec virtuosité. M’as-tu-vu ? Non, il colle à la peau de son sujet, où tout est effervescence pour éclater en morceaux. Babylon décrit la fin d’une époque et le début d’une autre. Le film met en lumière les enfers d’Hollywood, jusqu’à une scène hallucinante où l’on plonge dans un puits sans fond digne des cercles infernaux de Dante. Clairement en deux parties, Babylon traite du drame qu’entraîna chez les acteurs l’arrivée du parlant, allant parfois jusqu’au tragique. Plus d’une star se retrouva au chômage, d’autres  tombant dans la misère ou se suicidant. Ce ne sera pas le cas de Damien Chazelle qui, à 37 ans, démontre une fois de plus la maturité et la virtuosité de son cinéma, avec de longues années devant lui.

La fiche

Genre : Drame
Réalisateur : Damien Chazelle
Acteurs : Brad Pitt, Margot Robbie, Diego Calva, Jean Smart, Jovan Adepo, Li Jun Li, P. J. Byrne, Lukas Hass
Durée : 3h09
Sortie : 18 janvier 2023
Distributeur : Paramount Pictures France

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Synopsis : Los Angeles des années 1920. Récit d’une ambition démesurée et d’excès les plus fous, Babylon retrace l’ascension et la chute de différents personnages lors de la création d’Hollywood, une ère de décadence et de dépravation sans limites.

Source: Lire L’Article Complet