C’est Canteloup : l’astuce infaillible de Nicolas Canteloup pour tester ses imitations

Depuis dix ans, Nicolas Canteloup est à la tête de l’émission C’est Canteloup. Dans un entretien accordé à Télé 7 Jours, le célèbre imitateur s’est confié sur la façon dont il testait ses imitations, mais aussi sur les nouveaux membres du gouvernement.

Il fait sa dixième rentrée sur TF1 ! Tous les jours de la semaine à 20h55, Nicolas Canteloup retrouve Alessandra Sublet pour décrypter l’actualité avec humour. Dans un entretien accordé à Télé 7 Jours, celui qui a déjà signé pour deux autres saisons de l’émission a confié son astuce pour tester ses imitations. Comme lorsqu’il était petit, l’imitateur s’entraîne devant un miroir : "Pour vérifier, oui. Mais mon meilleur miroir, ce sont mes auteurs. Je leur fais mon imitation, parfois avec timidité. C’est une mise à nu. S’ils ne disent rien, je sais que ce n’est pas bon !" Exigeant, il a cependant ajouté : "Dès que j’ai entendu Jean Castex dans ma voiture, j’ai commencé à l’imiter immédiatement. J’ai même réussi à me faire sourire, c’est rare !"

Grâce au remaniement du gouvernement, Nicolas Canteloup va pouvoir s’amuser. Il a en effet confié : "Castex est un vrai personnage. Il n’a pas d’inhibition, il reste tel qu’il est. Son style est très identifié : il martèle les mots, il met des plombes entre chaque et il mange ses consonnes. Quand le référent est mort, l’imitation l’est d’autant plus. C’était bien plus compliqué avec Édouard Philippe." Quelques semaines plus tôt, c’est pour le Parisien que l’imitateur avait révélé : "La cerise sur le gâteau, c’est Éric Dupond-Moretti et Roselyne Bachelot. Dupond-Moretti passe son temps à se justifier de toutes ses déclarations fracassantes passées. C’est génial ! Il peut faire le Tour de France à l’envers tellement il rétropédale. Et le décrire comme ça, c’est drôle. Être imitateur, c’est trouver la voix mais aussi ce qu’on raconte d’un personnage. Il faut être drôle, mais s’il y a du fond, c’est encore mieux. J’ai de la chance, car mes trois auteurs sont excellents pour l’humour plus fin."

Quelle place le Covid-19 aura-t-il dans C’est Canteloup ?

Si l’imitateur va pouvoir imiter de nouvelles personnalités, le coronavirus monopolise aujourd’hui l’actualité. Pour Télé 7 Jours, il a expliqué : "Le danger, pour nous, c’est l’actualité répétitive. Comme avec les grèves. On peut trouver une vanne, deux vannes sur quelques week-ends. Après, on est à court. C’est pareil avec le Covid-19. Mais je fais confiance aux journalistes pour se tourner petit à petit vers une actualité différente. Et si elle est sombre, à nous d’être des alchimistes et de transformer cette noirceur en rire."

Source: Lire L’Article Complet