Cinéma : les salles désertées depuis l'entrée en vigueur du pass sanitaire

Dans le Limousin, l’Oise ou à Paris, les salles de cinéma sont désertées depuis la mise en place du pass sanitaire, mercredi 21 juillet. Au CGR Nanterre Cœur Université (Hauts-de-Seine), une salle de 400 places est toujours vide 10 minutes avant le début de la séance. Une situation inédite, qui n’étonne pas les rares cinéphiles. “S’il faut faire un test à chaque fois si on n’est pas vacciné, effectivement c’est un peu contraignant“, estime une jeune fille. “Si on a d’autres amis qui ont ce pass sanitaire et d’autres qui ne l’ont pas, on ne peut pas y aller ensemble, ça nous freine beaucoup“, ajoute une autre spectatrice. 

Moins 45% de fréquentation en une semaine

Pour ramener le public, le directeur du CGR de Nanterre emploie les grands moyens. “On essaye de trouver des solutions, avec l’installation de tentes devant nos cinémas avec des tests antigéniques, avec des réponses entre cinq et dix minutes“, explique Guillaume Ligneron. Au niveau national, la chute est brutale : -45% de fréquentation entre les week-end du 17 juillet et celui de la semaine suivante. Même les films les plus attendus de l’été, Fast & Furious et Black Widow, ont perdu 80% de leurs entrées. La profession demande des mesures d’urgence pour compenser la chute de fréquentation, et le retour de l’activité partielle pour les salariés. 

Source: Lire L’Article Complet