Critiqués, boycottés, les Golden Globes rament pour tenter de se racheter une conduite

Les prestigieux Golden Globes sont dans la tourmente : l’annonce traditionnelle des nominations s’est faite lundi pour la première fois dans l’indifférence générale. Diffusées d’habitude par les émissions matinales des grandes chaînes américaines, elles ont dû cette année se contenter de leur chaîne YouTube.

Considérées comme presque aussi prestigieuses que les Oscars dans l’industrie du divertissement, ces récompenses de cinéma et de télévision américaines font face depuis des mois à une vague de critiques et de boycott pour leur manque de diversité et de transparence. L’Association de la presse étrangère de Hollywood (HFPA), qui constitue le jury de ces prix, est en butte à des accusations de racisme, de sexisme et de corruption.

Le boycott est tel que la cérémonie elle-même semble compromise

Des vedettes et des grands studios comme Warner Bros, Netflix et Amazon ont fait savoir qu’ils ne travailleraient plus avec la HFPA tant que des changements significatifs n’auraient pas été mis en oeuvre. Plus d’une centaine d’agents lui ont écrit en mars dernier pour lui demander de mettre un terme à « des comportements discriminatoires et non professionnels, des manquements éthiques et des accusations de corruption« . Quant à la chaîne NBC, elle a renoncé à diffuser la cérémonie de remise des prix.

On ignore d’ailleurs encore à ce stade si une cérémonie de remise des prix, autrefois si priséee et prestigieuse, sera bien organisée en chair et en os le 9 janvier, et même si les vainqueurs accepteront leur trophée. « Cela ne va pas être le même événement que d’habitude mais nous avons toujours dit (…) que nous remettrions les prix quoi qu’il arrive« , a déclaré la présidente de la HFPA, Helen Hoehne, lors de l’annonce des nominations à Beverly Hills lundi aux côtés d’un invité surprise, le rappeur Snoop Dogg. 

« Belfast » et « The Power of the Dog » en tête des nominations 2022

Belfast de Kenneth Brannagh inspiré par sa propre enfance nord-irlandaise, et The Power of the Dog, western sombre signé par la Néo-Zélandaise Jane Campion et diffusé sur Netflix, sont en tête avec sept nominations chacun pour la 79e édition des Golden Globes.

Dans la catégorie phare du meilleur film dramatique, on trouve notamment Coda, adaptation américaine du film français La Famille Bélier, le space opera Dune par Denis Villeneuve et La Méthode Williams, dans lequel Will Smith incarne le père et entraîneur de tennis des soeurs Venus et Serena Williams.

Le remake de West Side Story par Steven Spielberg est en lice dans la catégorie des comédies, musicales ou non. Côté télévision, la série Succession part favorite pour la cérémonie du 9 janvier, avec cinq nominations. 

Devant le scandale, l’organisation a rapidement annoncé une série de réformes, notamment un recrutement sans précédent de nouveaux membres pour améliorer la représentation des minorités en son sein. Jusqu’à présent, ces réformes ont suscité plus de scepticisme que d’éloges. Les stars Scarlett Johansson et Mark Ruffalo les ont publiquement dénoncées comme étant insuffisantes, tandis que Tom Cruise a renvoyé à l’organisation ses trois Golden Globes en signe de protestation.

Plus de diversité dans les nominations

Par le passé, les Golden Globes ont souvent été accusés de négliger dans leur sélection des acteurs et réalisateurs non blancs qui avaient pourtant signé des performances et oeuvres mémorables. Cette année, trois des artistes en lice pour le prix du meilleur acteur dans un film dramatique sont noirs: Will Smith, Denzel Washington pour The Tragedy of Macbeth et Mahershala Ali, une surprise, pour un film de science-fiction à petit budget, Swan Song.

Le Français Omar Sy a également été sélectionné dans la catégorie du meilleur acteur pour une série dramatique avec Lupin, grand succès international de Netflix. « Merci à tous pour cette nomination qui, quelle qu’en soit l’issue, est si symbolique pour moi, pour nous, pour tellement de raisons« , a réagi l’artiste sur Twitter.

Rarement mises à l’honneur par les Golden Globes, les réalisatrices sont représentées dans la sélection 2022 par Jane Campion et Maggie Gyllenhaal (The Lost Daughter). 

Source: Lire L’Article Complet