Dropped (TF1) : cinq après le crash, le directeur de la production est mis en examen pour "homicides involontaires"

En 2015, le tournage de l’émission Dropped (TF1) virait au drame : un accident d’hélicoptères faisait 10 morts, dont la navigatrice Florence Arthaud, le boxeur Alexis Vastine et la nageuse Camille Muffat. Cinq ans plus tard, le directeur de la production a été mis en examen pour “homicides involontaires”.

9 mars 2015, en Argentine. Alors que le tournage de l’émission Dropped pour TF1 est en cours, un accidents d’hélicoptères provoque la mort de 10 personnes. Parmi elles, trois grands sportifs français, qui avaient accepté de se lancer dans l’aventure : la navigatrice Florence Arthaud, le boxeur Alexis Vastine et la nageuse Camille Muffat. 

À lire également

Un membre du comité Miss France atomise Sylvie Tellier : “C’est quelqu’un qui vous prend de haut” (VIDEO)

Cinq ans plus tard, la justice française a décidé de mettre en examen Nicolas Roussel, le directeur de production de l’émission Dropped, le 7 octobre dernier pour “homicides involontaires“. Comme le rapporte Le Parisien, les magistrats considère que Nicolas Roussel a commis une faute caractérisée. Selon eux,  le producteur aurait sous-évalué le budget consacré aux moyens aériens, en favorisant l’aspect financier plutôt que “les critères de compétence des pilotes et des hélicoptères impliqués dans le crash“.

À lire également

Ingrid Chauvin (Demain nous appartient) et son mari Thierry Peythieu divorcent

De plus, les conditions de sécurité normales pour le transport des passagers n’auraient pas été garanties. Pour Alain Vastine, père du boxeur Alexis Vastine, cette décision judiciaire est une première étape. “Il faut qu’ils admettent qu’ils ont fait des fautes. Ils ont mis un budget très faible pour ce jeu, ils ont tiré sur la sécurité, pris des gars qui n’étaient pas à la hauteur pour conduire des hélicoptères. Ils ne pensent qu’à l’argent et à l’audience ces gens-là. Ça ne me redonnera pas mon gars mais je ne leur ferai pas de cadeau“, a-t-il confié à nos confrères de RTL. Les avocats de Nicolas Roussel ont affirmé être déterminés à prouver “à démontrer qu’aucune faute dans l’organisation du tournage ne peut être reprochée” aux équipes de production. 

Aurélien Gaucher

Source: Lire L’Article Complet