Elsa Lunghini (Ici tout commence) : "Jouer la dureté : un cadeau en or !"

Dans la peau de Clotilde Armand, cheffe exigeante et apparemment inflexible, Elsa Lunghini risque bien de créer la surprise en intégrant la nouvelle série quotidienne de TF1 Ici tout commence (du lundi au vendredi à 18 h 30 ). Rencontre.

Comment avez-vous réagi lorsque Telfrance, la société de production (la même que celle de Demain nous appartient), vous a proposé d’intégrer Ici tout commence ?

Elsa Lunghini : La proposition est arrivée pendant le premier confinement. Pour être tout à fait sincère, mon agent, qui me connaît bien, savait que je n’ai jamais été très chaude pour me lancer dans une série quotidienne. Mais quand elle m’a appelée, elle m’a dit : «Attends, je t ‘explique !»

Et donc, qu’est-ce qui vous a convaincue ?

D’abord mes partenaires, une bande de très bons acteurs que j’avais déjà croisés pour certains d’entre eux comme Catherine Marchal, Francis Huster ou Bruno Putzulu, qui joue mon mari. Ensuite, la volonté de TF1 de faire une quotidienne ambitieuse, avec un casting assez différent. Enfin, la thématique (l’apprentissage de la haute gastronomie, ndlr), des décors naturels,mon rôle et toutes les interactions entre les personnages. Il y a vraiment quelque chose à jouer.

Présentez-nous votre personnage, Clotilde Armand…

Elle n’est pas facile à raconter car c’est une personnalité complexe. C’est une femme qui est dans la douleur et dans l’exigence. Celle de son métier, un milieu particulièrement dur quand on est une femme, et celle qu’elle s’impose par rapport à son père, Auguste Armand, illustre chef cuisinier (joué par Francis Huster, ndlr). Elle vit dans son ombre, a toujours tout fait pour correspondre à ses désirs et ses exigences et court en permanence après sa reconnaissance. Aussi, lorsque sa sœur, Rose Latour (interprétée par Vanessa Demouy, ndlr) revient dans sa vie, elle n’est pas vraiment ravie.

Clotilde Armand cache-t-elle des secrets ?

Oh oui ! Elle s’est construit un mur très difficile à franchir et ne laisse rien paraître. Chacun sait que les secrets de famille sont extrêmement destructeurs et qu’ils provoquent des dommages collatéraux terribles.

Et ce sera peut-être vous, Elsa Lunghini, qui allez créer la surprise ?

Je n’aurais pas accepté ce rôle s’il ne me donnait pas envie de me lever tous les matins ! Jouer l’impénétrabilité, la dureté, c’est un cadeau en or pour une comédienne ! Toute la complexité de Clotilde est à construire, ce n’est pas simple et c’est cela qui me plaît !

Source: Lire L’Article Complet