Harry Potter : 5 secrets de cinéma sur le jeune sorcier

A l’occasion du 31 juillet, date d’anniversaire de Harry Potter, retour sur 5 secrets de cinéma qui le concernent au sein de la saga magique…

HALEY JOEL OSMENT A L’ÉCOLE DES SORCIERS ?

Après 8 longs métrages et 10 ans de magie au cinéma, difficile d’imaginer un autre acteur que Daniel Radcliffe dans le rôle de Harry Potter. Et pourtant, avant que les deux premiers volets de la saga ne soient confiés à Chris Columbus, c’est le jeune comédien de Sixième Sens qui était pressenti pour incarner le célèbre sorcier sous la houlette de… Steven Spielberg. Le réalisateur de Jurassic Park avait d’ailleurs initialement l’intention de combiner plusieurs tomes de la saga littéraire pour en faire un film d’animation avant de laisser tomber le projet pour se consacrer à un autre long métrage (beaucoup plus sombre) : A.I. Intelligence Artificielle, toujours avec Haley Joel Osment. Ce dernier a donc été remplacé par Daniel Radcliffe : un acteur britannique, comme le souhaitait J.K. Rowling.

LUNETTES ET CICATRICES

Sur la totalité de la saga Harry Potter, Daniel Radcliffe aura utilisé une soixantaine de paires de lunettes, et environ 5800 cicatrices auront été appliquées sur son front ainsi que sur ceux de ses doublures. Afin de créer la marque la plus réaliste possible – que J.K. Rowling a d’ailleurs dû décrire plus en détails au réalisateur car les premiers ouvrages littéraires manquaient de précisions à ce sujet – des modèles spéciaux étaient d’abord fixés sur le front de l’acteur, et la cicatrice était ensuite dessinée par-dessus, comme sur une sorte de pochoir.

SOUS L’EAU

Durant le tournage de Harry Potter et la Coupe de Feu, quatrième opus de la saga magique réalisé par Mike Newell, Daniel Radcliffe a dû relever plusieurs défis (à l’instar de son personnage qui s’est retrouvé confronté aux épreuves du Tournoi des Trois Sorciers). L’une des séquences les plus compliquées à tourner a sans doute été celle du Lac Noir. Pour les besoins de la scène, un bassin artificiel a ainsi été intégralement construit pour accueillir les acteurs et les équipes de tournage. Daniel Radcliffe devait évoluer à 6 mètres de profondeur, dans le noir, et faire semblant de lutter contre des créatures imaginaires qui seraient par la suite ajoutées en post-production. Le tout sans laisser échapper la moindre bulle d’air afin de coller avec le fait que Harry est équipé de branchies durant cette épreuve. En tout, le jeune acteur a dû passer 41 heures et 38 minutes sous l’eau en 3 semaines seulement. Autre défi (certes beaucoup moins exigeant mais notable tout de même) : la séquence du bal pour laquelle, en raison d’un emploi du temps très chargé, Daniel Radcliffe n’a eu droit qu’à 4 jours de préparation, contre 3 semaines pour les autres acteurs.

PRÉPARATION PSYCHOLOGIQUE

Dans Harry Potter et l’Ordre du Phénix, la rentrée à Poudlard a un goût doux-amer pour le jeune sorcier, qui a récemment assisté à la mort de Cédric Diggory, tué de la main de Voldemort, résistant quant à lui une nouvelle fois au mage noir et s’illustrant plus que jamais comme “le garçon qui a survécu”. Pour arriver à retransmettre cet état d’esprit complexe et ce sentiment de culpabilité dans son jeu d’acteur, Daniel Radcliffe a rendu plusieurs visites à une psychologue en amont du tournage afin de mieux comprendre ce que l’on appelle le “syndrome du survivant”. Dans cette même logique, avant le tournage de Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban (troisième opus de la saga), le réalisateur Alfonso Cuarón avait demandé aux trois acteurs principaux de rédiger chacun un texte pour décrire leur point de vue sur leur personnage. Daniel Radcliffe a ainsi rempli une page, tandis que Emma Watson a rendu un devoir de 16 pages ! Rupert Grint, quant à lui, a préféré se passer de l’exercice.

DIVISÉ PAR 7

On le sait, le chiffre 7 revêt une importance toute particulière dans la saga Harry Potter. Outre le fait que les jeunes sorciers passent 7 ans sur les bancs de l’école, qu’une équipe de Quidditch compte 7 joueurs ou encore qu’il y ait 7 enfants dans la famille Weasley, Daniel Radcliffe a dû interpréter 7 personnages différents dans la première partie de Harry Potter et les Reliques de la Mort sortie en 2011. Dans la première séquence du film, il quitte en effet la maison de son oncle et sa tante accompagné par Fred, George, Mondingus Fletcher, Nymphadora Tonks, Ron et Hermione. Autant de personnages que le comédien a dû incarner lui-même, étant donné que pour brouiller leur piste, ils avaient tous ingéré du Polynéctar, prenant ainsi les traits de Harry. Pour son avant-dernier film dans la saga magique, le temps d’une séquence, Daniel Radcliffe a donc pu jouer 7 rôles pour le prix d’un.

(Re)découvrez notre vidéo spéciale dédiée à Harry Potter…

Galerie: Ces acteurs exercent aujourd’hui des métiers ordinaires (StarsInsider)


Source: Lire L’Article Complet