“Il a eu ce qu’il méritait” : Eric Naulleau réagit à l’arrestation musclée du rappeur Ademo dans Balance ton post (C8) (VIDEO)

Interpellé pour consommation de stupéfiants et non port du masque, le rappeur Ademo a connu une arrestation musclée qui a fait polémique sur Twitter. Eric Naulleau donne son point de vue dans “Balance ton post” sur C8.

Comme l’a révélé Le Parisien, la rappeur Ademo du duo PNL a été placé en garde à vue pour consommation de stupéfiants, rébellion et outrage à agents dans un lieu public parisien. Interpellé pour consommation de cannabis et non port du masque, l’artiste aurait refusé de montrer ses papiers d’identité, aurait insulté et menacé les agents. Les vidéos de l’arrestation, impressionnante et très musclée, filmée par des passants, ont fait le tour de la Toile. Certains internautes ont été choqués de la technique utilisée par les policiers, puisqu’ils se sont mis à quatre pour l’immobiliser l’homme. “Vous l’étranglez devant son fils !“, se sont inquiétés les témoins que l’on entend dans la vidéo. Ademo a alors de nouveau insulté l’un des agents : “Ils ont essayé de me buter, il m’étranglait ce fils de p***“.

À lire également

TPMP, Balance ton post, A prendre où à laisser… Qui pour remplacer Cyril Hanouna le vendredi ?

Sur le plateau de Balance ton post sur C8 ce lundi 7 septembre, Eric Naulleau a poussé un coup de gueule contre les internautes qui défendent le rappeur et accusent la police de violence. “Voilà un individu qui roule un joint en public, devant son gosse apparemment, qui refuse d’obtempérer, qui insulte les flics et qui les menace… Le scandale, ça aurait été qu’il ne se retrouve pas en garde à vue ! Je trouve que c’est tout-à-fait justifié, (…) que les flics font preuve de beaucoup de patience. C’est sans doute dû à la présence des téléphones portables, mais j’en ai marre des fausses victimes et des pseudo-martyres. (…) Il s’est mal comporté, il a eu ce qu’il méritait. Point“, a dénoncé le chroniqueur, qui ne nie cependant pas l’existence de comportements violents de la part des forces de l’ordre. “Si vous voulez parler des violences policières, invitez Jérôme Rodriguez, un Gilet Jaune qui a perdu son oeil dans des circonstances scandaleuses“, a-t-il ajouté. 

Télé 7 Jours vous propose de revoir cette séquence.

Nicolas Perron

Source: Lire L’Article Complet