Il est elle sur TF1 : Que vaut le téléfilm sur la transidentité ? Notre verdict

Ce 1er novembre, TF1 a diffusé son téléfilm sur la transidentité intitulé Il est Elle. Andréa Furet prête ses traits à Julien, une adolescente assignée garçon à la naissance et mal dans sa peau.

Après sa série Fugueuse, portant sur la prostitution des mineurs, TF1 a dévoilé un téléfilm tout aussi poignant. Ce 1er novembre, la chaîne française a diffusé Il est Elle, racontant l’histoire de Julien, un adolescent de 14 ans qui a la plus profonde conviction d’être né dans le mauvais corps. La vie de ses parents, incarnés par Jonathan Zaccaï (Infidèle) et Odile Vuillemin (Les Innocents), va basculer lorsque leur fils va leur annoncer sa volonté d’entamer une transition vers le genre féminin. Sabine et Cédric sont confrontés à un dilemme de taille : permettre à leur enfant de prendre des hormones qui pourraient être irréversibles pour la suite de sa vie ou alors l’aider à aimer son corps tel qu’il l’est. Les deux parents de Julien sont déboussolés par la situation, mais pendant ce temps de réflexion, leur fils commence à ne plus supporter son corps qui change en quelque chose qu’il déteste. Alors, que vaut Il est Elle sur TF1 ? Notre verdict.

Premièrement, il est important de noter que TF1 s’engage de plus en plus à traiter des thématiques fortes et d’actualité. Il est Elle raconte l’histoire de ceux que la société voudrait oublier, car ils dérangent et bousculent la norme. Pourtant, le récit de Julien – qui deviendra Emma – est loin d’être un cas à part. Comme il est expliqué dans le téléfilm, un adolescent transgenre sur deux met fin à ses jours faute d’accompagnement et de soutien. Andréa Furet, une actrice elle-même transgenre, livre une prestation touchante et juste. Pour elle, il est facile de se mettre dans la peau de Julien/Emma car elle a vécu les mêmes choses que son personnage. Les parents, Cédric et Sabine, représentent deux visions de la société face à la question de la transidentité. Alors que le père ne peut accepter d’appeler son fils « Elle » et le voir changer physiquement par peur du regard des autres mais aussi que son enfant regrette son choix, Sabine joue quant à elle la mère dévouée qui préfère mettre ses émotions de côté au profit de l’épanouissement de Juju/Emma.

  • Véhicule un beau message de tolérance
  • Le choix d’Andréa Furet dans le rôle principal
  • Un téléfilm qui permet d’exposer les deux visions de la société
  • Manque légèrement de profondeur

Conclusion





Il est Elle nous permet de mieux comprendre les problématiques auxquelles sont confrontées les personnes en phase de transition : le rejet, le regard des autres, le jugement, la difficulté à vivre avec un corps qui ne leur correspond pas… Sans nous offrir une histoire révolutionnaire, le téléfilm de TF1 permet de faire passer un beau message de tolérance et d’ouverture d’esprit. Pour ceux qui l’auraient loupé, Il est Elle est disponible sur le replay de la chaîne ou sur Salto ! Dans un autre registre, Fran Drescher (Une nounou d’Enfer) sera bientôt de retour dans Un Noël d’Enfer sur TF1.

Source: Lire L’Article Complet