INTERVIEW. Marie (Koh-Lanta) éliminée après son duel avec Magali : "J’aurais fait la même chose à sa place"

Première victime des armes secrètes sur Koh-Lanta, Marie a dû quitter l’aventure de façon précipitée. Pour Télé Star elle est revenue sur son aventure trop courte à son goût.

Télé Star : Koh-Lanta était votre rêve d’enfance…

Marie : C’est vrai. Je voulais participer à l’émission depuis toute petite. Je suis quelqu’un qui se lance toujours des défis. Koh-Lanta était le défi ultime de ma vie.

Aviez-vous réussi à vous intégrer pleinement dans votre équipe rouge ?

Je pense oui. J’étais déjà super touchée et fière d’être choisie dans les premiers. Ça montre qu’on avait envie d’avancer avec moi. Et puis il y a avait Candice avec qui je m’entends très bien. On a eu une belle osmose quand on s’est tous rencontrés. Il y avait aussi une bonne communication sur le camp, moins sur les épreuves.

Avec quel aventurier aviez-vous le moins d’affinités ?

Avec Magali. Ce n’est pas contre elle mais c’est juste qu’elle se mettait à l’écart malgré le fait qu’on essayait de l’intégrer. Je pense que c’était dû à son âge. On était quatre filles de 25/26 ans et elle était plus âgée. Magali était aussi plus proche des garçons.

Aviez-vous évoqué des stratégies au sein de votre groupe de filles ?

Oui, c’est ce que je voulais. D’autres personnes étaient moins motivées pour garder Candice. Hervé voulait voter contre elle et tout le monde était d’accord sauf Gabin et moi. Cela aurait été compliqué d’avancer toutes les quatres mais j’aurais vraiment apprécié.

Qu’est-ce qui a été le plus compliqué pour vous ?

Je n’ai pas souffert de la faim parce que je m’étais très bien préparée et mon aventure n’a pas non plus été très longue. J’avais déjà habitué mon corps à être privé. J’étais dans une zone de confort finalement. Le plus dur a été de devoir s’adapter à certaines personnes qui ne veulent pas forcément s’intégrer dans un groupe.

Vous avez été la première victime des armes secrètes. Redoutiez-vous cette nouveauté ?

Oui et non. Je ne savais pas à quoi ça ressemblait et à quoi ça servait vraiment. C’est durant le conseil qu’on se rend compte que n’importe qui peut partir à n’importe quel moment. L’avenir des aventuriers n’est pas écrit : il peut y avoir plein de rebondissements. Tout le monde est en danger.

En voulez-vous à Magali de vous avoir provoqué en duel lors du conseil ?

Je ne lui en veux pas, il fallait bien qu’elle choississe quelqu’un. On était dix. Je savais qu’elle choisirait une fille pour garder une alliance avec les hommes. Comme elle ne pouvait pas choisir Candice son choix s’est tourné vers moi pour faire l’épreuve d’équilibre. Je n’ai pas eu de chance. J’aurais fais la même chose à sa place.

Avez-vous un regret concernant votre parcours ?

Je regrette de ne pas avoir vécu l’aventure à fond et jusqu’au bout mais sinon, non. Je n’étais pas en danger donc je n’ai pas cherché de colliers mais ce n’est pas grave. Malgré tout j’ai rencontré des gens exceptionnels. Je remercie la production de m’avoir fait confiance. C’est une chance qui n’est pas donnée à tout le monde. C’est un jeu. Je n’ai pas joué mais j’ai perdu. Je sors la tête haute. J’ai toujours été à fond dans le camp, les épreuves ou les relations humaines.

Source: Lire L’Article Complet