James Gunn a cru en plus jamais pouvoir travailler à Hollywood

James Gunn était convaincu qu’il ne pourrait plus jamais travailler à Hollywood. En juillet 2018, de vieux tweets, postés quelques années plus tôt par le cinéaste, refaisaient surface, provoquant un séisme dans la carrière du réalisateur des Gardiens de la Galaxie, alors qu’il préparait le troisième opus de la franchise. Ces messages, postés sur le ton de l’humour, ironisaient sur des sujets tels que l’Holocauste, la pédophilie, ou le Sida. Un scandale tel qu’il a dû avoir une discussion fort déplaisante avec ses patrons de
Marvel.

« C’est Kevin Feige [le président de Marvel Studios] qui m’en a fait part. J’ai appelé Kevin le matin où ça s’est passé, et j’ai dit, “C’est une grosse affaire ?” Et il a dit, “Je ne sais pas.” C’était un moment bizarre. Je lui ai fait, “Tu ne sais pas ?” J’étais surpris. Plus tard, il m’a appelé – il était lui-même sous le choc – et m’a dit que les autorités avaient pris leur décision. C’était incroyable. Et pendant un jour, on aurait dit que tout était parti. J’allais devoir vendre ma maison. Je n’allais plus jamais pouvoir travailler. C’est ce que j’ai ressenti », a déclaré le réalisateur au New York Times.

Le come-back

Trois ans après, James Gunn est de retour sur le devant de la scène. Pas chez Marvel (qui l’a depuis réengagé sur Les Gardiens de la Galaxie 3), mais chez la concurrence, DC Films, avec qui il a collaboré pour la suite de Suicide Squad, intitulée… The Suicide Squad. Si les posts n’ont pas détruit sa carrière, ils lui ont permis de réfléchir différemment à sa manière de s’exprimer sur les réseaux sociaux.

« Je suis plus attentif aux sentiments des gens aujourd’hui. J’en avais beaucoup parlé avant que ces tweets ne refassent surface. Ce sont des choses horribles, c’est ce que mon sens de l’humour était à l’époque. Mais avant que cela ne se produise, j’ai compris que je m’étais fermé à des choses que je trouvais larmoyantes parce que je ne voulais pas être vulnérable. Cette attitude – je peux faire une blague sur n’importe quoi, regardez comme je suis génial – ce n’est plus celle de l’être humain que je suis devenu. Et je l’ai appris bien avant que l’on me reproche mes tweets », a-t-il justifié.

Quand Les Gardiens de la Galaxie 3 sortira, en 2023, James Gunn aura passé près de 10 ans à réaliser des blockbusters de super-héros. Compte-t-il encore aller plus loin avec Marvel et DC à l’avenir ? Pas sûr. « Je ne sais pas du tout ce que je vais faire. Pour moi, Gardiens 3 est probablement le dernier. Je ne sais pas si je vais le refaire », a-t-il conclu.

Source: Lire L’Article Complet