Jean-Paul Belmondo : une carrière "ahurissante" pour un homme "simple, gentil et généreux"

“C’était un homme tout simple, très disponible, extrêmement gentil, généreux, vrai”, souligne Agathe Natanson, comédienne, veuve de Jean-Pierre Marielle et amie de Jean-Paul Belmondo. “C’était un homme de troupes. Tout le monde se retrouvait dans sa loge avant et après les spectacles”, ajoute-t-elle sur franceinfo lundi 6 septembre, au soir du décès de l’acteur à 88 ans.

Belmondo, c’était le grand frère ou le meilleur pote de deux ou trois générations. C’est un acteur qui a tout réussi. Il a eu une carrière ahurissante“, estime Fabrice Leclerc, journaliste cinéma pour Paris Match.

Belmondo “pas tellement français”

Il balaie les frontières, il déchapellise les clans. C’est insensé, car ce n’est pas tellement français, les Français sont spécialistes. Ce qui est drôle est drôle, ce qui est triste est triste et lui passait de l’un à l’autre avec le même charme et le même talent”, rend hommage le metteur en scène Jean-Michel Ribes. Le cinéaste retient le film Pierrot le Fou, où il y a “l’absurdité, l’insolence, la drôlerie. On y voit que Jean-Paul Belmondo peut tout faire”.

Fabrice Leclerc préfère Itinéraire d’un enfant gâté, où la star “allie à la fois le cinéma populaire et le cinéma de qualité, il a un rôle entre deux eaux et il reçoit le César pour ce film magique”. Idem pour Agathe Natanson, qui relève la performance de Bébel au théâtre dans Tailleur pour dames, où “je l’ai trouvé drôle, léger, fin.

Source: Lire L’Article Complet