"J'étais un petit délinquant" : Comment Olivier Gayat (Familles nombreuses, la vie en XXL) a failli finir derrière les barreaux…

L’une des stars du programme a raconté ses déboires de jeunesse…

Il y a un programme dont le groupe TF1 peut-être fier c’est Familles nombreuses, la vie en XXL. Le programme, diffusé sur TFX, est succès avec une moyenne 1,8 millions de téléspectateurs. Depuis juillet 2020, la chaîne propose au public de suivre le quotidien hors du commun de plusieurs familles nombreuses. Parmi elles, les Gayat qui ont changé de vie grâce aux réseaux sociaux…

Dans son nouveau format Baby Story, Jeremstar est allé à la rencontre de ceux qui sont devenus de véritables influenceurs.

La famille est composée de 11 membres avec les parents Olivier et Soukdavone et leurs neuf enfants : Mathieu, Téo, Chloé, Elsa, Alicia, Rudy, Nolane, Jade, et Olivia qui a eu son premier enfant Kayden. La tribu est suivie par plus de 400 000 abonnés sur Instagram. Ce qui leur permet de faire des placements de produits. D’ailleurs, Olivia, la jeune maman a dévoilé la somme qu’il touchait grâce à ce business.  

“Après, avec la famille Gayat, il faut savoir qu’on divise par le nombre de personnes. Donc même si c’est une grosse somme dans le mois, on divise parce que chacun a sa part. Les mineurs n’ont pas leur part complète mais on contribue en leur faisant des cadeaux (…) Mais si on peut donner une fourchette : ça va aller de minimum 5 000 euros jusqu’à 15-20 000 euros par mois, juste en placements de produits. Après, on a une entreprise, donc ça ne rentre pas tout dans notre poche”, avait-elle confié. 

Le passé compliqué du papa

Si aujourd’hui, sa vie semble plus apaisé, l’enfance et adolescence d’Olivier Gayat ont été mouvementés. Séparé de ses parents et de ses frères et soeurs, il a été placé dans un foyer. “J’ai fait des foyers un peu plus durs, parce “j’étais un petit délinquant”, a-t-il lâché à Jeremstar.

“Quand j’ai eu 14-15 ans, j’ai mal tourné. J’ai connu des gardes à vue, j’ai commis des cambriolages, je suis tombé pour recel d’armes mais plutôt que d’aller en prison, je faisais des travaux d’intérêt général. Pendant dix ans, j’ai fait des conneries…”, avait-il avoué au Berry Républicain en 2013.

Mais cette période appartient au passé !

À voir également : Shy’m : cette déclaration touchante et inattendue d’un acteur qui a partagé son quotidien pendant plusieurs mois

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet