L’amour est dans le pré : Bruno, prétendant de Nathalie, a retrouvé l’amour dans les bras d’une ancienne Miss

Alors qu’il n’a jamais réussi à séduire l’agricultrice Nathalie lors de la 16e saison de L’amour est dans le pré, Bruno a annoncé avoir trouvé l’amour dans les bras d’une ancienne Miss de sa région.

Parti très déçu au terme de la saison 16 de L’amour est dans le pré, Bruno a enfin trouvé chaussure à son pied. Alors qu’il  n’a jamais réussi à séduire Nathalie lors de la célèbre émission de rencontre de M6 présentée par Karine Le Marchand, le Vosgien avait quitté l’aventure pour laisser la place à Stéphane, le second prétendant de la jolie blonde. Sympathique auprès de tous les téléspectateur, Bruno est donc rentré dans sa région natale en étant toujours célibataire. Mais il a réussi à rebondir rapidement.

Selon les informations de nos confrères de Vosges Matin, le cheminot aurait présenté Christine à ses amis. Bruno a rencontré sa nouvelle compagne lors d’une soirée organisée chez des amis en commun. "J’ai tout de suite apprécié sa gentillesse, son calme et sa façon de me parler", a confessé Christine, l’heureuse élue. Cette maman de trois enfants, âgée de 51 ans, travaille actuellement dans le secteur hospitalier. "Christine a tout de réuni chez une femme : elle est sensible, douce, adorable et belle", s’est confié Bruno, tout sourire.

La nouvelle compagne de Bruno a été Miss de sa commune dans les années 80

"Nous avons beaucoup de points communs, c’est hallucinant ! Il ne reste plus qu’à lui faire découvrir la moto", continue l’ancien prétendant de L’amour est dans le pré. Habitant tous deux dans la même ville du département des Vosges, Bruno et Christine se sont déjà offerts des vacances au Portugal à la fin de l’été. Un voyage qui était le tout premier en avion de la quinquagénaire. Élue Miss de sa commune dans les années 80, Christine a évidemment dû s’adapter à la notoriété soudaine de son nouveau compagnon, assailli de courrier depuis la fin de la diffusion de l’émission. Mais elle peut dormir sur ses deux oreilles : Bruno n’est plus un coeur à prendre.

Source: Lire L’Article Complet