L’Amour est dans le pré : "On ne peut pas le dire…", Karine Lemarchand évoque un "problème" dans l’émission

Dans les Grandes gueules ce jeudi 22 septembre, Karine Le Marchand s’est confiée sur la nouvelle saison de l’Amour est dans le pré. Deux agriculteurs ont posé quelques soucis à la production.

Les agriculteurs de l’Amour est dans le pré sont en pleine séduction. Depuis le 22 août dernier, les téléspectateurs de M6 peuvent suivre les histoires d’amour des treize candidats de cette saison. Cette année, pour la première fois, deux participants à l’émission présentée par Karine Le Marchand sont homosexuels, Guillaume et Alain. Sur les ondes de RTL ce jeudi 22 septembre, l’animatrice a répondu aux questions des Grandes gueules, qui se demandaient notamment pourquoi l’émission "ne les avait pas présentés l’un à l’autre". "Ils ne sont pas le même genre", a d’abord répondu la complice de Stéphane Plaza avant de révéler : "On a été confronté à un problème de taille. Je vais vous dire la vérité…"

"Parfois les homosexuels ont des préférences sexuelles. Mais ça, on ne peut pas le dire à la télévision. Donc c’est un vrai problème parce que, quand arrive le speed dating, on peut craquer pour quelqu’un… qui aime la même chose que nous", a expliqué Karine Le Marchand avant que Jeanfi Janssens n’ajoute : "Comme a dit ma mère : ‘tartine contre tartine n’a jamais fait sandwich’". Une remarque qui a provoqué un fou rire dans le plateau des Grandes gueules. Sans en dire beaucoup plus, ni citer de noms, Karine Le Marchand a continué à expliquer ce qui posait problème pour certains prétendants. "C’est compliqué parce que parfois ils craquent les uns sur les autres, a-t-elle ajouté. Quand ils commencent à parler, ils font : ‘bah, on ne pourra jamais rien faire ensemble…’"

L’Amour est dans le pré : qui sont les deux agriculteurs homosexuels ?

Cette saison donc, deux agriculteurs gays participent à l’Amour est dans le pré. D’abord, Alain un éleveur de veaux sous la mère et commerçant âgé de 59 ans. Papa attentionné et très sociable, il cherche l’homme de sa vie pour partager son quotidien. Positif au Covid pour le tournage des speed-dating, il a invité trois prétendants dans sa ferme ! Guillaume, quand à lui, est âgé de 35 et est éleveur de vaches allaitantes. Grand passionné des animaux, il cherche un homme qui acceptera de venir s’installer en Corrèze dans son petit coin de paradis auprès de ses vaches, ses paons et ses wallabys. Comme ont pu le voir les téléspectateurs, il a invité chez lui deux hommes bien différents qui risquent de faire chavirer son coeur !

Source: Lire L’Article Complet