Le cavalier amnésique veut retrouver « L’instant présent »

  • Florian Hessique incarne un ancien cavalier amnésique dans « L’instant présent ».
  • Sa renaissance est le thème principal d’un film résolument optimiste.
  • Les relations avec ses proches et avec les chevaux sont des thèmes chers à l’acteur et réalisateur.

Florian Hessique sait tout faire ! Il est non seulement l’auteur et le réalisateur de L’Instant présent, mais il incarne également le rôle principal : celui d’un cavalier amnésique. « Ce n’est pas par narcissisme que j’occupe tant de postes, explique Florian Hessique à 20 Minutes. C’est venu naturellement car j’évoque des sujets qui me sont très personnels. »

Victime d’un accident d’équitation dix ans auparavant, le héros veut remonter à cheval et réapprendre les usages dans un centre équestre. Son entraîneur bourru joué par Martin Lamotte et son ex-petite amie incarnée par
Alice Raucoules l’aident à retrouver la mémoire. Ce qui ne va pas tout seul pour cet être blessé que ses proches souffrent de voir ainsi diminué.

Solaire et optimiste

« C’est un thème qui me touche beaucoup, reconnaît Florian Hessique. Mon père est atteint de la maladie d’Alzheimer et j’ai compris à quel point c’est dur pour les gens qui restent. » Il a mis un point d’honneur à signer un œuvre solaire autour de son personnage qui fouille dans ses souvenirs. « On a besoin de films qui font du bien dans cette période compliquée, ce qui m’intéressait, c’était de montrer la force de son entourage dans un décor champêtre », martèle-t-il. La nature et les animaux sont les éléments les plus importants de cette œuvre généreuse tournée cet automne en pleine pandémie.

Après le basket pour La Légende, c’est dans le sport hippique qu’il a choisi de placer son intrigue et ce n’est pas un hasard : « Je suis passionné d’équitation depuis mon enfance, situer cette histoire dans le monde du cheval était donc une évidence pour moi », explique-t-il.

Comme dans le sport

Cavalier émérite, Florian Hessique a tourné avec ses chevaux dans son propre haras. « Le monde du sport me fascine parce qu’il permet de monter très haut puis de retomber subitement très bas. C’est ce qui arrive à mon personnage », précise-t-il. Voir le héros essayer de se relever dans l’adversité est l’un des thèmes majeurs de ce film conçu comme une réflexion sur ce qui compte vraiment dans l’existence. Florian Hessique va maintenant plonger sa caméra dans le monde carcéral pour Face à face, dont il est en train de finaliser l’écriture.

Source: Lire L’Article Complet