Les 12 Coups de midi : L'une des collaboratrices de Jean-Luc Reichmann est la fille d'un célèbre comédien !

L’animateur a une nouvelle fois braqué la lumière sur cette femme qui travaille à ses cotés dont le papa est très célèbre !

Ce mardi 19 janvier, Jean-Luc Reichmann a tenu à mettre à l’honneur l’une de ses collaboratrices en cette journée si particulière. “Je voulais juste dire aux téléspectateurs qu’aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’une camarade, une alliée, même. Elle s’appelle Elisa Menez !”, a-t-il lâché sur le plateau des 12 Coups de Midi sur TF1. Pour la précision, cela n’a rien à voir avec le footballeur et chéri d’Emilie Nef Naf, Jérémy Ménez. Si le visage de celle-ci vous dit quelque chose c’est parce qu’elle avait été présentée en décembre 2019 par l’animateur. 

“C’est une idole, assume d’emblée l’animateur. Et je tiens à préciser qu’il y a sa fille qui travaille avec nous”, avait-il déclaré. “C’est une espèce de perle rare. Je voudrais qu’on la filme, s’il vous plaît, parce qu’elle est tellement mignonne, sur un petit air de Jolie poupée”. Casque sur les oreilles, Elisa Ménez avait salué le public depuis les coulisses.

Le maître de midi de l’époque, un certain Eric (le meilleur candidat de l’histoire du jeu, ndlr) avait raconté une anecdote sur Bernard Ménez, le père de cette dernière. Il avait rencontré le comédien lors de son service militaire. “C’était parfaitement incongru, cette rencontre. Nous étions avec nos tenues de militaires dans le métro. Bernard Menez arrive, et nous dit ‘impressionnant’. On a voulu lui chanter Jolie poupée. J’ai regardé mon sergent chef qui fait une tête de plus que moi, et je me suis dit que ce n’était pas une bonne idée…”

Avant de travailler avec Jean-Luc Reichmann, elle avait donner la réplique à son père dans la pièce de Ron Clark et Sam Brobrick, qu’il avait alors lui-même mise en scène, baptisée Pauvre France ! 

Tout au long de sa carrière, oscillant entre cinéma et théâtre (sans oublier la musique), Bernard Ménez a tourné pour de grands noms du 7ème art, en 1973 dans La Nuit américaine, de François Truffaut, L’Avare, de Jean Girault et Louis de Funès en 1980, mais également à plusieurs reprises pour Jean-Pierre Mocky (Les Saisons du plaisir, Le Cabanon rose, La Bête de miséricorde, ndlr). L’homme de 76 ans a également joué dans Sous le Soleil et plus récemment dans Demain Nous Appartient.

À voir également : “Quand est-ce que ça va s’arrêter ?”, Jean-Luc Reichmann, épuisé, se filme en plein test PCR

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet