Les Gilets jaunes envahissent BFM TV, la chaîne porte plainte (VIDEO) !

De nouvelles actions des Gilets jaunes ont eu lieu ce samedi 12 septembre. Certains manifestants ont profité de l’occasion pour s’introduire dans les locaux de la chaîne d’info en continu BFM TV, cible régulière du mouvement.

Les Gilets jaunes étaient de retour ce samedi dans les rues parisiennes. Si la plupart des manifestants se sont retrouvés au cœur de Paris, Place de la Bourse, pour un défilé autorisé, certains ont choisi de créer la surprise en rendant visite à BFM TV, une chaîne qu’ils critiquent beaucoup. « A tous les Gilets jaunes dans le coin, c’est à BFM que ça se passe », a ainsi annoncé l’un d’eux dans un live diffusé sur les réseaux sociaux.

D’abord présents devant le bâtiment, bloqués par le service de sécurité, les Gilets jaunes ont finalement réussi à pénétrer dans le hall d’accueil de la chaîne appartenant au groupe Altice en criant « Collabos » ou en chantant « Christophe Barbier, on vient te chercher chez toi ». Filmant en direct cette intrusion, ils ont également visité un bureau avant de croiser Christophe Barbier. « Cri Cri est là, on t’aime », ont lancé certains. Venu à leur rencontre, l’éditorialiste de la chaîne a échangé avec les Gilets jaunes qui sont ensuite repartis calmement lorsque la police est intervenue.

#BREAKING#YellowVests demonstrators have raided the #French BFM TV.#GiletsJaunes pic.twitter.com/O6XXuhV9UW

Les #Giletsjaunes débarquent chez @bfmtv et @rmcinfo Avec Christophe Barbier #12septembre #Paris pic.twitter.com/tSbe5J1D8m

Si la chaîne n’a pas subi de dommages matériels, sa direction juge « inacceptables et scandaleux ces agissements et les propos tenus », comme l’a confié Arthur Dreyfuss, le directeur général d’Altice, au Parisien. Condamnant cette intrusion, il a annoncé la dépose d’une plainte et a eu une pensée pour la rédaction de BFM TV après ce incident qui a duré une dizaine de minutes. « Je souhaite passer un message de soutien à la rédaction qui fait un travail compliqué sur le terrain et aussi à la rédaction au siège. Nous avons immédiatement mis en place des nouvelles mesures de sécurité renforcées en lien avec les services de police », a-t-il annoncé.

À lire également

Jean-Marie Bigard réclame ses 500 signatures pour “foutre un sacré bordel” aux présidentielles (VIDEO)

BFM TV n’a pas été la seule cible samedi des Gilets jaunes. Alors que certains manifestants ont dégradé des voitures, brûlé des poubelles ou renversé des cabines de chantier, d’autres s’en sont pris à l’humoriste Jean-Marie Bigard. Alors qu’il tentait de rejoindre le cortège place de la Bourse à Paris, ce dernier a été hué et bousculé. A tel point qu’il a été contraint de se mettre à l’abri dans un restaurant, avant de quitter les lieux sur une moto un peu moins d’une heure plus tard. « Il y a une partie des gens qui ont dû faire croire que je m’étais désolidarisé des “Gilets jaunes”. C’est de là qu’est venue cette espèce de colère incroyable. Mon soutien concerne 95% des autres gilets jaunes qui sont à la fois pacifiques et bienveillants », a-t-il déclaré.

Clara Kolodny

Source: Lire L’Article Complet