Lupin partie 2 : Ces grosses incohérences qui gâchent un peu la suite

Comme la partie 1, la suite de Lupin comportait pas mal d’incohérences, voici les trois plus grosses !

Assane Diop a réussi à venger la mort de son père dans la partie 2 de Lupin ! Toutefois, il n’y serait certainement jamais arrivé sans l’aide de son acolyte, Juliette mais aussi celle d’Anne Pelligrini, qui s’est enfin décidée à trahir son mari. Si cette nouvelle salve était bien plus sombre que la précédente, elle comportait malheureusement toujours autant d’incohérences que la première ! On vous entend déjà dire que c’est une fiction, et qu’il ne faut pas s’attarder sur les moindres détails, mais pour certaines intrigues, c’est pourtant important. Voici les erreurs majeures que l’on a relevées dans la partie 2 de Lupin sur Netflix.

La première concerne la présumée mort de Raoul, lorsque Leonard l’a enfermé dans le coffre de sa voiture en feu. Une scène de flashback nous montre que Youssef l’a en réalité sauvé des flammes, en laissant le coffre de l’automobile ouvert. Pourtant, quand Assane arrive sur les lieux et veut sauver son fils, le coffre est bel et bien fermé… Petit oubli monsieur les réalisateurs ? Autre erreur du même genre et survenue au même endroit : pour sortir de la voiture, le policier Youssef explose la vitre du véhicule dans laquelle Assane l’a menotté. Tout est en lambeaux mais pourtant, quand ce dernier repart avec Raoul, elle est comme par magie réparée, OUPS ! On ne savait pas que Carglass arrivait si rapidement… Enfin, la dernière incohérence concerne la scène finale dans laquelle Assane obtient enfin des aveux d’Hubert Pelligrini sur l’arrestation, le piège et la mort de son père. Si on avait vu qu’il avait une Apple Watch au poignet, aucun plan n’a montré qu’il avait lancé l’enregistrement. Ce dernier point peut être pardonné au profit d’avoir voulu garder le suspense disons… On est tout de même curieux de voir ce que nous réserve la suite, voici d’ailleurs ce à quoi il faut s’attendre dans la partie 3 de Lupin !

Source: Lire L’Article Complet